Musique

Sortie de l’album de Beast : du Miel pour les Oreilles

08 avril 2010 | PAR Claire Linda

Stop ! Arrêtez toutes activités et foncez écouter le groupe Beast, un album dont vous ne sortirez probablement pas indemne ! Véritable pépite dans une industrie du disque monocorde ! Tout droit sorti de la scène musicale montréalaise, le groupe Beast présente un bel album, déjà disque d’or au canada, capable d’insuffler une formidable pulsion de vie à un public français dont la tête est farcie du rock atone de chanteurs à la nonchalance abusive qui dénoncent en montrant des filles dans un panier et passent à côté de l’essentiel, sans parler des étoiles préfabriquées d’une génération sacrifiée sur le bucher des vanités contrainte d’écouter la pop dépressive d’une fille dont la seule revendication est de dire « Non au Baron »… bref, aucune comparaison n’est possible mais un réveil est toujours temps lorsqu’un album en forme de pépite sonore est à paraitre enfin dans nos bacs dès le 12 avril.
Les rythmes percutants et les mélopées aux accents rock, hip hop, soul, tri hop, sont nés de la bien belle rencontre du percussionniste et artisan de sons de génie, Jean-Phi Goncalves, et de la plus que chanteuse Betty Bonifassi.

Ha Betty Bonifassi ! Voilà une puissante voix féminine capable de réconcilier toutes les poupées de cires avec leur rage intérieure « I’m aching to be free ?But I’m scared of who I’ll be? Am I able to survive this struggle between who I am? And what I need ? » Un pur plaisir d’écouter la voix soul et écorchée de Betty Bonifassi scander des textes existentialistes avec un flow presque menaçant, tant l’urgence à dire est forte et accompagnée par une rythmique surpuissante et ciselée, un groove imparable à prendre comme autant d’uppercuts dans le cœur qui donnent envie de suivre la cadence avec tout ce qu’il peut nous rester de corps disponible une fois enchaîné à notre ordinateur.

Préparez vous au choc : Beast, c’est une bête à deux têtes : celles de Betty Bonifassi, rencontrée chez Champion et Ben Charest (Les Triplettes de Belleville)et de Jean-Phi Goncalves connu et apprécié pour son travail avec Plaster, Pierre Lapointe, Ariane Moffatt, et même Lauryn Hill des Fugees. Au cas où vous ne seriez pas encore en train de commander ou d’écouter l’album de Beast tout en lisant ces quelques lignes j’en rajoute une couche : Les textes pointus et efficaces de Beast sont servis par une voix charnelle et possédée, et livrés en mode Spoken-Word. L’album est un ensemble essentiellement organique aux cordes lyriques et piano délicat, avec quelques programmations électro, le tout donne un « trip rock » tendu comme un arc qui enverrait du miel aux oreilles de l’âme.

http://www.youtube.com/watch?v=UtmI38Scazw

Beast en concert :
Printemps de Bourges le 15 avril
Paris la Maroquinerie le 16 avril
Rock en Seine 27/28/29 Aout 2010

Opéra : Dans la colonie pénitentiaire de Philip Glass à l’Athénée
Un musicien dans les sous-sols de Berlin
Claire Linda

One thought on “Sortie de l’album de Beast : du Miel pour les Oreilles”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *