Musique

Portrait : Derrière Lafille qui chante dans son appartement…

19 février 2009 | PAR marie

« Dans mon appartement, je vais t’offrir mon cul […]On va fumer […] en face de chez la mamie sujette aux insomnies, on va baiser ». Une jeune adolescente rebelle qui bouge dans tous les sens sur des airs rock ? Un peu moins excitées, les autres vidéos de la page myspace de Lafille (toute attachée), « Le Mâle appétit » et « Je suis méchante » n’en sont pas moins culottées (cf, son myspace, cliquez ici).

DANS MON APPARTEMENT

 

lafille Intriguée, La Boite à sorties a donc donné rendez-vous à la chanteuse. En lieu et place d’une post-adolescente survoltée et provocante, était plantée une délicate trentenaire, Anne-Sophie. Et pourtant, « Lafille », c’est bien elle : ses chansons sont des « livres ouverts », « tout est vrai », « il y a juste à écouter, il n’y a pas besoin d’en dire plus, pas besoin d’interview » … Mademoiselle B, Ceci est mon corps, Insecure, même la grand-mère insomniaque qui vit dans l’appartement d’en face… Le myspace avait averti, pas de second degré chez Lafille, le « je suis méchante » adressé à un ex-amant ne recèle pas de revendications féministes. « Je suis une chanteuse engagée, explique l’artiste, mais dans ma vie. » A l’exception de Signaux de fumée et du Mâle-appétit, oeuvres d’amis, Lafille écrit ses textes elle-même, ou plus exactement, les accouche sur le papier après les avoir portés pendant des années.

 

Ses chansons, elle les veut donc d’abord sincères. «  Ce que je ne supporte plus dans la chanson française, c’est le fait que les artistes restent dans le « joli » […] même celles qui veulent dire des choses un peu trash restent superficielles »… Lafille n’en peut plus de ces boulimiques qui, sur les ondes « ne mangent que trois carreaux de chocolat ». Sa Mademoiselle B dévore du matin au soir tout le frigo…. Elle qui ne se voulait pas revendicative dénonce les tabous, les non-dits, ces manières de « parler tout le temps » de la pédophilie, de la boulimie, même du sexe, « sans jamais en faire quelque chose d’individuel »… par peur de la différence, par volonté d’une salutaire mise à distance… Passionnée par la psychanalyse, Lafille croit au contraire aux vertus de la catharsis. Sa théraphie est d’ailleurs devant nos yeux, sur la page myspace : à la blessure de Ceci est mon corps, titre dans lequel Anne-Sophie a tenté de « sublimer le moche« , répond le libératoire, jubilatoire, Dans mon appartement.

 

lafille3Entre les deux, la quête d’Anne Sophie. Ses études de psychomotricienne et l’exercice, deux ans durant, d’un métier qui lui a permis de côtoyer la folie « Je me suis rendue compte que je n’étais pas différente de ces gens-là [les patients]. J’avais tout juste   les pieds sur terre en plus ». Mais depuis longtemps la soignante rêvait de créations ; durant ses études déjà, elle passait plus de temps au sous-sol, dans le studio aménagé pour les étudiants en médecine, qu’en cours. Et puis, les drames de l’enfance sont trop vivaces, la dépression trop forte. Alors la jeune fille monte à Paris, tente sa chance. Elle y sera comédienne, voix pour les questions alimentaires, chanteuse  pour les élementaires…. Expérience ratée : pour une texture de voix non respectée, la jeune femme traumatisée fuit la moindre guitare… Dans les détours d’une maison publicitaire, alors qu’elle prête ses cordes (vocales) à Biotherm, la jeune femme rencontre Elviss. Ou plutôt lui rencontre, derrière le manque de confiance, un auteur libéré. Le compositeur travaille avec la chanteuse, et en 2007, Lafille ouvre son myspace. Depuis, elle a un stock de titres, des musiciens, une maquilleuse, une styliste.  « Il y a deux types d’artistes » explique Anne-Sophie « ceux qui créent parce qu’ils ont une facilité, un talent » et « ceux qui  créent parce que c’est ça ou la mort ».

 

En attendant, Lafille et Anne-Sophie sont bien vivantes, les deux se portent mutuellement : Anne-Sophie défend Lafille auprès des maisons de disques et cette dernière se déchaîne les concerts pour la santé mentale de la jeune femme : « Pour que ça aille bien, il faudrait que je fasse un concert tous les dix jours« , expliquent-elles en riant.

 

Le prochain est justement demain soir, au Globo. AnnaO sera en première partie de cette soirée intitulée « Autobiographie », 8 bd de Strasbourg, Paris 10e, concert à 22h (Lafille passe à 23 heures). Pour aller sur son myspace, cliquez ici 

 

 

Et : le 4 mars au Glaz’Art. concert à 20h (Bang Bang Party)

Le 18 mai au Canal 93, Demi finale du Grand Zebrock. (Bobigny)

 

lafille au globo

Patrick Bruel répond aux attaques
Brit Awards 2009 : Belles surprises et grandes déceptions !
marie

3 thoughts on “Portrait : Derrière Lafille qui chante dans son appartement…”

Commentaire(s)

  • Excellent ! Une découverte qui me ravit. A voir ce 4 février (2010) à la Boule Noire. A suivre.

    janvier 30, 2010 at 14 h 57 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *