Musique

My Tour Manager fête son ouverture le 13 septembre au Divan du Monde

My Tour Manager fête son ouverture le 13 septembre au Divan du Monde

28 août 2012 | PAR Yaël Hirsch

A l’heure où la scène est devenue le nerf de l’industrie musicale, les pros et le public acclament l’arrivée de la première plateforme indépendante française de mise en relation entre artistes et organisateurs d’évènements musicaux. Loin des réseaux participatifs où l’on joue à « que le meilleur soit produit », My Tour Manager est ouvert à tous les musiciens pour un forfait basique peu coûteux et permet aux salles de les booker en direct. Soirée de lancement le 13 septembre au Divan du Monde, en musique bien sûr!

Le site a été mis en ligne le 20 juin et c’est déjà le raz de marée. Musiciens et salles se précipitent sur My Tour Manager qui leur permet pour une somme très modeste (à partir de 20 euros) de se mettre directement en contact pour organiser des évènements. Amoureuse de la musique et de ceux qui la font, l’énergique Laure Decailly, qui porte le projet depuis deux ans a imaginé un site à la fois clair et riche, qui donne aux artistes tous les outils pour se mettre en valeur et pour se faire connaître.

Avec son blog, rempli d’interviews et de news, mettant en valeur têtes d’affiche et nouveaux talents, My Tour Manager permet de se glisser dans les coulisses des tournées, des appels à résidences, mais aussi d’accéder à des téléchargements gratuits mis en place par les musiciens. Il s’agit donc d’un outil très performant, attendu depuis longtemps par l’industrie de la musique, et où le grand public peut découvrir une kyrielle d’artistes comme ça n’est plus possible de le faire sur myspace, dont les pages sont souvent délaissées par ses inscrits. Ce nouveau site de médiation la plus directe possible entre le talent et la scène est donc aussi passionnant pour les amoureux de la musique que pour les insiders de la profession.

La soirée officielle de lancement se fait en musique, bien sûr, au Divan du monde, avec un line-up prônant la découverte :
– Blackfeet Revolution (blues/rock) qui fête la sortie de son maxi
– The Aerial (pop-électro)
– The Sophia Lorenians (soul/pop)
Et un After-Show tout aussi prometteur, non loin, au Bus Palladiumavec The Popopopops (Dj Set) et The Aerial (Dj Set).

Évènement facebook.

Infos pratiques

« Advertising from the Mad Men Era », le meilleur de la pub des 50s et 60s est chez Taschen
Géographie de la bêtise, Max Monnehay suit le village des idiots
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *