Musique
Mad Season Above

Mad Season Above

16 avril 2013 | PAR Jean-Christophe Mary

De toute l’histoire du grunge, « Above » unique album du  groupe éphémère Mad Season, est certainement l’un des plus beau albums  jamais enregistré par un groupe de Seattle.

Petit rappel des faits. En 1994, à leur sortie du centre de désintoxication de Minneapolis, le guitariste Mike McCready (Pearl Jam) et le bassiste John Baker Saunders (The Walkabouts) décident de s’associer autour d’un projet blues et rock heavy. Pour le concrétiser, ils sollicitent l’aide du batteur Barret Martin (Screaming Trees) et du chanteur Layne Staley (Alice In Chains). A leur entrée en studio ils ne disposent d’aucune véritables chansons. Juste une vague idée  de l’album à venir. Mais une fois réunis l’alchimie fonctionne. La magie opère dès le premier morceau « Wake Up » grâce à la voix désespérée et aérienne de Layne Staley qui vous prend aux tripes. Des grosses caisses de batteries et des basses lourdes à vous écraser le plexus, des guitares mélodiques et un chant clair alternant entre lignes mélancoliques et montées vocales agressives, voilà  un univers pesant en forme messe noire qui nous expose sous forme d’histoires trash la face sombre et macabre de l’Amérique profonde. Les quatre comparses mettent au point un mélange de blues, pop psyché et rock heavy à travers des ambiances sombres et désolées. Du planant à l’adrénaline, de la fureur à l’élégance, tout s’articule autour de la voix poignante de Layne Staley. De bout en bout, les compositions en forme de complainte sont mélange de puissante folie destructive, de violence et de tragédie entrecoupée de moments d’accalmie comme le montre des titres tels « X-Ray Mind », « Lifeless Dead » et « I Don’t Know Anythin ». Les arpèges cristallins soulignent les voix, vibrantes  d’émotion et de mélancolie. Saluons également les belles interventions vocales de Mark Lanegan, de ces percussions et de ces superbes parties de saxophone.  « Above » n’aura pas de suite  suite aux disparitions successives de John Baker Saunders (overdose d’héroïne en 1999)  puis de Layne Staley en 2002 (surdose de speedball).  Ce coffret Deluxe réunit, dans un premier CD, l’album studio original et plusieurs bonus, dont quelques titres inédits du deuxième album inachevé avec les nouvelles paroles écrites et interprétées par Mark Lanegan. Et sur le deuxième CD, le tout dernier concert de Mad Season au Moore Theatre, figurant également sur le DVD avec des images totalement inédites du quatuor se produisant au RKCNDY, un club de Seattle à l’occasion de la Saint Sylvestre en 1995. Les fans seront aux anges.

 Jean Christophe Mary

Tracklisting:

 

CD 1 – Above

– Wake Up

– X-Ray Mind

– River of Deceit

– I’m Above

– Artificial Red

– Lifeless Dead

– I Don’t Know Anything

– Long Gone Day

– November Hotel

– All Alone

 

Titres bonus :

– Interlude (inédit)

– Locomotive (écrit et interprété par Mark Lanegan)

– Black Book Of Fear (écrit et interprété par Mark Lanegan)

– Slip Away (écrit et interprété par Mark Lanegan)

– I Don’t Wanna Be A Soldier (remix)

 

 

 

CD 2 – Live at Moore

– Intégralité du concert donné par le groupe au Moore de Seattle le 29 avril 1995

– Inclus Wake Up, Artificial Red, I Don’t Wanna Be A Soldier, I’m Above (avec Mark Lanegan)

 

 

 

DVD – Live at The Moore et images bonus

– Images de l’intégralité du concert au Moore de Seattle le 29 avril 1995. Remixées et remasterisées en version 5.1, avec une nouvelle réalisation signée Duncan Sharp

– Images bonus du concert dans son intégralité, de la Saint Sylvestre 1995 au RKCNDY de Seattle, ainsi que les deux prestations données dans le cadre des séances radio Self-Pollution

 

Lady Antebellum, Own The Night World Tour – Eagle Vision
Flashmob pour « Les Demoiselles de Rochefort » à Paris
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *