Musique

Lily Allen maintient son concert au Trianon et retrouve son public parisien

Lily Allen maintient son concert au Trianon et retrouve son public parisien

10 décembre 2018 | PAR Sarah Dray

Samedi 8 décembre, malgré la fermeture de certains théâtres et musées à Paris, Lily Allen s’est produite sur la scène du Trianon. Chantant essentiellement des titres de son nouvel album, No Shame, sorti le 8 juin, elle a montré qu’elle avait toujours la voix et le flow qui ont fait son succès.

Il est 21h quand Lily Allen apparait sur la scène du Trianon. Sur les planches elle est accompagnée de deux musiciens qui se servent surtout de leurs tables de mixages, même s’ils jouent aussi un peu de piano et de guitare.

De ce fait, le show est particulièrement électro. Et dans ce son électro, tinté parfois d’accents hip hop, c’est toujours de la pop que propose la chanteuse britannique. Même si la musique prend beaucoup de place, la part belle est faite à la voix unique de la chanteuse. Pure, puissante, ample, Lily Allen a conservé cette voix que ses fans aiment tant.

Mais il n’y a pas que cela qu’ils aiment, ils viennent aussi pour ses textes, profonds et engagés. Et si la chanteuse s’est assagie, et son public avec elle, elle dit toujours les choses qui lui tiennent à cœur dans ses chansons, avec ce flow qui lui est propre.

Lily Allen parle également beaucoup entre les chansons, on voit qu’il est important pour elle de tisser un lien de proximité avec son public. Elle a aussi à cœur de rependre quelques-uns de ces plus grands succès : « Fuck You », « Smile » , « Who’s have known » , « not Fair »…

Cependant, bien qu’on soit contents de pouvoir voir une si grande artiste dans une « petite » salle comme le Trianon, on ne s’en demande pas moins pourquoi elle ne remplit pas un Zénith ou un Bercy. Comme elle en plaisante elle-même pendant la soirée, il semble que ce nouvel album ne rencontre pas le succès attendu. Elle dira à propos d’une chanson originale qu’elle fait découvrir au public : « cette chanson n’est pas à la radio, les autres non plus d’ailleurs ».

En tout cas, malgré des choix de lumière et de costume de scène discutables, le public parisien aura été ravi de retrouver Lily Allen. Certains privilégiés avaient pu l’applaudir en avril au badaboum, mais le Trianon a vraiment permis les retrouvailles avec ses fans parisiens. Cette date qui marque presque la fin de sa tournée européenne aura été réussie, principalement grâce à la voix et à la personnalité de la chanteuse.

Le festival de danse hip-hop Kalypso : hommage aux duos à Bagneux
Le Château de Malmaison délivre les meubles de leurs secrets bien gardés
Sarah Dray

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *