Musique

Le scopitone révèle l’électro et la voix de velours de Miz Metro

11 juillet 2010 | PAR Yaël Hirsch

Samedi 11 juillet, lors de la soirée « Can U Dance du Scopitone ? », la new-yorkaise Miz Metro faisait la première partie de l’israélienne Onili. Une découverte originale, élecro et punchy à la voix de velours que la boîte à sorties voulait veut vous faire partager.

Avec son look résolument années 1980, son énergie débordante et ses boucles d’oreilles immenses en forme de « metrocards » new-yorkaises, la talentueuse Laura O’Reilly, alias Miz Metro, n’a pas froid aux yeux. Pour fêter la sortie de son premier album, « Unlimited », l’ex VJ très consciente de la puissance des images s’est lancée dans une tournée européenne avant de revenir à son New-York natal. Le 11 septembre, elle est déjà programmée au mythique Joe’s Pub de Manhattan. Et même sans les 8 musiciens qui l’accompagnent en temps normal, la jeune femme a su s ‘entourer d’artistes français aux platines et au slam pour faire danser tout le Scopitone sur son tube « Trashion ». A des sonorités électro assumées, Miz Metro allie une voix rétro à la Amy Winehouse, et une impertinence de paroles qui rappelle Lily Allen (comme dans « Caution Wet floor »). Elle dit plutôt s’inspirer de la soul de Etta James; et n’hésite pas à un peu parodier Norah Jones dans « Ask why ». Sa présence, sa voix et sa volonté de marquer le futur en font un ovni très agréable à découvrir d’urgence.

Miz Metro, Unlimited, à acheter sur le myspace de l’artiste.

Sortie ciné : Contes de l’âge d’or – 2e partie
Sueurs froides à Budapest
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture