Musique
Le Furia Sound Festival revient les 11 et 12 juin prochain…

Le Furia Sound Festival revient les 11 et 12 juin prochain…

07 avril 2011 | PAR Vincent Brunelin

Après avoir été annulé en 2010, le festival fait son grand retour cette année et se tiendra pour la première fois au Bois des Eboulures à Franconville (Val d’Oise). Si l’affiche s’avère moins ronflante que par le passé, la programmation de cette nouvelle édition n’en demeure pas moins riche et variée, jonglant entre artistes internationaux et groupes de la scène française.

Né en 2005, le Furia Sound Festival a bien failli disparaître définitivement l’an dernier. En effet, l’édition 2010 avait dû être annulée suite à la décision de l’agglomération de Cergy-Pontoise de ne plus attribuer de subventions au festival francilien. 2011 est donc l’année de la renaissance pour le Furia. Pour l’occasion, les organisateurs ont concocté un programme éclectique, certes plus modeste que lors des éditions précédentes, mais surtout plus en adéquation avec les moyens du festival.

Côté français, on retrouvera notamment les Pony Pony Run Run et leur power-pop électronique imparable, les papes de la scène reggae hexagonale Sinsemilia, le chanteur marseillais Jehro ou bien encore l’auteur-compositeur Yann Tiersen, révélé au grand public par la bande originale du film Amélie Poulain.

Quelques pointures internationales seront également de la partie. La pétillante Ayo fera figure de tête d’affiche du festival. Elle y défendra Billie-Eve, son troisième album sorti le 7 mars dernier. Si Justin Nozuka séduira à coup sûr les jeunes filles en fleur, notre attention se portera plutôt vers deux représentants de la scène belge : K’s Choice, auteur du tube « Not an Addict » dans les années 90 et qui s’est reformé en 2010 après une parenthèse de presque 10 ans, et Puggy, une des révélations pop/rock de ces derniers mois.

Les amateurs de musique plus énervée se réjouiront de la présence du groupe bostonien Converge qui délivrera son punk hardcore racé, et du quatuor de violoncellistes finlandais Apocalyptica rendu célèbre par ses reprises « symphoniques » de morceaux de Metallica. Curiosité du festival, The Damned Things, un super-groupe metal fraîchement formé et composé de membres d’Anthrax, de Fall Out Boy et d’Every Time I Die, fera ses premiers pas en France (avant de se produire la semaine suivante au Hellfest).

On attendra également beaucoup des prestations du chanteur jamaïcain Winston McAnuff accompagné du Bazbaz Orchestra, du rock enflammé de Jon Spencer Blues Explosion et de la folk psyché de Cloud Control, un jeune groupe australien très prometteur.

 

 

Infos pratiques

Le Marivaux version Mambo de Jean-Luc Revol
Buck 65 + Yoav au Nouveau Casino le 12 avril
Vincent Brunelin

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture