Musique
Jimi Hendrix Variations : Un regard poétique signé Jeanne-Martine Vacher

Jimi Hendrix Variations : Un regard poétique signé Jeanne-Martine Vacher

26 novembre 2020 | PAR Jean-Christophe Mary

En cette fin d’année, le guitariste légendaire est à nouveau sous les feux de l’actualité avec la publication d’un album  Band Of Gypsie réédition 50eme anniversaire, du DVD « Live in Maui  » et  de cet ouvrage original construit comme un journal intime.

 « Foxy Lady, Purple Haze, Woodoo Child, Hey Joe , Message To Love  … ». Jimi Hendrix occupe une place de choix dans le panthéon de la musique du 20eme siècle. En quatre années seulement, il aura élargi les frontières du rock  et émancipé la guitare électrique comme personne ne l’avait fait avant lui. Jeanne Martine Vacher ouvre la boite de pandore nous livre une sorte de journal personnel à partir de sa documentation accumulée au fil des ans, de cahiers empilés, de disques écoutés, de livres lus. L’auteur reconstitue l’histoire de Jimi Hendrix  à travers son propre ressenti pour mieux en faire une sorte de variation autour du thème Hendrixien. Elle dresse ici une sorte de portrait intime comme un peintre peindrait sa toile. Elle décortique l’écriture des chansons « Littles Wings », revient sur l’importance de Lucille sa mère dans « Castle Made of Sand », décortique les photos d’enfance dont certaines sont douloureuses en particulier celle du frère cadet, Joseph Hendrix né difforme. On apprend aussi que le père Al Hendrix était né lui avec 6 doigts à chaque main, que sa propre mère voulait l’amputer de « ces doigts en surplus ». L’auteur revient sur la genèse des chansons, sur les premières guitares du Woodo Child dont sa toute première payé 5 dollars n’avait qu’une seule corde, évoque son parcours d’autodidacte et fait un joli parallèle entre l’œuvre de Jimi Hendrix et celle du compositeur baroque Henry Purcell. On y découvre l’importance de son passage au service militaire où il rencontre le bassite Billy Cox. Chapitre après chapitre, on découvre les triomphes mais aussi les désastres de cette courte et extraordinaire aventure humaine. Au fil des 178 pages, Jean Martine Vacher tisse un fil de résonances musicales, littéraires, cinématographiques et picturales qui convoque compositeurs, musiciens (Jean-Sébastien Bach, Robert Johnson, Bob Dylan), écrivains (Victor Hugo, James Baldwin). Le lecteur croise les routes et les lieux qui l’ont vu émerger de Seattle à NYC en passant par Londres . Plusieurs façon d’aborder cet ouvrage. Soit on le lit en continu chronologiquement, soit on picore au grès de ses envies en ouvrant au hasard. Quoi qu’il en soit vous êtes témoin de sa métamorphose en une icône fragile et éternelle. Un ouvrage très précis qui reprend tous les événements qui ont marqué la vie du mythe Hendrix. Une belle idée de cadeau pour les fêtes de fin d’année.

 Jean-Christophe Mary

178 pages, aux Editions Le Mot et Le Reste

Roselyne Bachelot est contre le remplacement des vitraux de Notre-Dame de Paris
« La Famille Martin » : retour à l’ordinaire pour David Foenkinos
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture