Musique

Jean-Louis Aubert : l’éternel adolescent est de retour

27 novembre 2010 | PAR Yaël Hirsch

Alors qu’il était silencieux depuis l’excellent « Idéal Standard », le chanteur de Téléphone fête son grand retour dans les bacs avec « Roc’ éclair » (EMI), un album  retour où l’on retrouve Aubert fidèle à lui-même et qui, comme son titre ne l’indique pas, est extrêmement touchant de mélancolie.

Réservez-vite, vos places pour la tournée, qui passera par le Zénith de Paris les 28, 29 et 30 avril prochains.

Dans la première chanson de l’album -qui est également le premier single de « Roc’ éclair », Jean-Louis Aubert nous annonce qu’il retrouve ses marques avec ce nouvel  album :  « Maintenant je reviens / A ce pourquoi je suis fait / Je reviens chanter / Est-ce bien un métier?/ Je reviens de tout / Ce qui n’est pas moi ». Et l’harmonica mélancolique du morceau donne la tonalité de l’album. Si l’on retrouve la patte de Jean-Louis Aubert dans sa voix énergique, la guitare sèche inséparable, et les beaux refrains entraînants, la couleur douce-amère de « Roc éclair » est plus douce qu’Idéal Standard où les rythmes s’électrisaient dans ‘ »On vit d’amour », « Parle-moi » ou « Ailleurs ». Intimiste, l’album pratique volontiers la nostalgie positive : dans la voix énergique sur le piano solo de « Aimer ce qui s’enfuit », dans les amours passées mais fêtées de « C’est con mais c’est bon », dans les chuchotements de « Chasseurs de nuages » et dans l’espérant et sublime « Demain sera parfait », vante les lendemains qui chantent « Demain sera parfait ».

Mais le complice Barbara et Raphaël reste lui-même, comme il nous l’annonce dans son titre inaugural, et la mélancolie est vite dépassée, par des textes mutins. On trouve une véritable arche de Noé de conseils dans  « Les lépidoptères » . Et des jeux de mots charmeurs dans « Chasseur de nuages » : « Les stratus/ les cumulus / Les cyrus/ Et les cunilingus/ Chasseur de nuages/ Ton cœur n’ a pas d’âge/ Le ciel te garde / Une âme d’enfant ».  Enfin, dans « Demain sera parfait », on retrouve un Aubert rock’n roll au rythme endiablé, dans un chant d’amour prouvant encore et encore l’éternelle adolescence de l’artiste.

Jean-Louis Aubert, « Roc’ éclair » (EMI), sortie le 29 novembre 2010, 15 euros.

En tournée acoustique à partir du 9 avril 2011.

Au Zénith de Paris, les 28, 29 et 30 avril 2011. De 35 à 42 euros.

Toutes les dates d’un Tour sur moi-même sur le myspace de l’artiste.

photo : (c) Arthur Aubert – www.graphical-experience.com

Infos pratiques

Le sentiment de la chair, un beau film entre amour et obsession
Critique: Harry Potter et les reliques de la Mort: en attendant la suite…
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture