Jazz
Ambiance « Caliente » au Studio de l’ermitage avec Manuel Anoyvega!

Ambiance « Caliente » au Studio de l’ermitage avec Manuel Anoyvega!

06 décembre 2019 | PAR Geraldine Elbaz


Pour la sortie de son premier album intitulé Cuba Cuba, Manuel Anoyvega Mora et son Quintet nous emportent sous le soleil de la Havane pour un concert unique au Studio de l’ermitage.

En cette soirée automnale grise et froide, quoi de mieux pour se réchauffer le cœur et les oreilles qu’un concert de jazz cubain, entre danzón et guaguancó, ces musiques typiques qui nous entrainent aux sons des percussions?

Lorsque Manuel Anoyvega Mora entre en scène, tout de blanc vêtu avec ce chic et cette élégance impeccable, on est saisi par son aura charismatique et lumineuse. Il s’installe au piano et d’un regard complice donne le go à ses musiciens. On ressent alors cette énergie transmise par le groupe, heureux de partager avec nous ce premier album haut en couleurs, véritable concoction de bonne humeur festive.

Manuel Anoyvega est parisien depuis 1995 et originaire de la ville de Matanza. Pianiste et compositeur de formation classique (Ecole nationale des Arts de la Havane), il a choisi d’écrire son premier album après 40 ans de carrière, dont 20 à accompagner les plus grands noms de la musique latine : Azuquita y su Melao ou Ernesto « Tito » Puentes, dont la petite fille est venue chanter avec le quintet pour fêter la sortie de l’album.

C’est donc entouré de ses amis musiciens, les cubains Abraham Mansfarrol Rodriguez à la batterie et Inor Solotongo aux percussions ainsi que les français Pierre Guillemant à la contrebasse et Guillaume Naturel au saxophone et à la flûte, que nous avons découvert sa musique, comme un savoureux mélange inspiré de son pays natal et de son pays d’adoption depuis 25 ans.

L’ambiance est chaude et animée, tout le monde est pris d’une irrésistible envie de danser et des invités viennent se glisser parmi le groupe, mettant davantage en relief les cuivres et les bois.

8 titres composent cet opus sorti le 8 novembre, tels que Marinna, Alizé, Veneracion ou encore Perla Preciosa.

On vibre aux sons des notes jazzy et on se déhanche sur la salsa, le boléro ou la rumba.

On le sait, la musique affecte le corps et l’esprit, adoucit les moeurs, transmet des émotions et a quelque chose d’universel qui nous unit.

Manuel Anoyvega et ses musiciens ne dérogent pas à la règle et nous font réagir à l’unisson pour le rappel, car oui ce premier album est une promesse de bonheur et bonne humeur!

Quelques notes de musiques, des riffs percutants et une rythmique afro-cubaine irrésistible ont suffi pour recréer le temps d’une soirée parisienne l’ambiance magique des Caraïbes.

Cuba Cuba de Manuel Anoyvega Mora

Concert au Studio de l’ermitage le 29 novembre 2019

Visuel : pochette de l’album et ©GE

Qu’est-ce que la méthode Sapphire FUE ?
PLAYLIST #6 FESTIVAL JAZZ AU FIL DE L’OISE
Geraldine Elbaz
Passionnée de théâtre, de musique et de littérature, cinéphile aussi, Géraldine Elbaz est curieuse, enthousiaste et parfois… critique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *