Musique

Gorillaz revient avec son nouvel album ensoleillé, « The Now Now »

Gorillaz revient avec son nouvel album ensoleillé, « The Now Now »

04 juin 2018 | PAR Solene Paillot

Un an après Humanz, Gorillaz refait surface en roller sous le soleil de Venice Beach dans son nouveau clip « Humility », premier extrait du futur album The Now Now qui paraîtra en juin.

C’est en Californie, sur l’esplanade de Venice Beach à Los Angeles, que le personnage emblématique du groupe britannique Gorillaz (animé par Damon Albarn) nous emmène flâner pour son grand retour. Après des mois de rumeurs et un suspense presque interminable pour les fans, la bande de Damon Albarn réapparait avec son nouveau titre aux airs de britpop, Humility. Dans le clip, toujours dirigé par Jamie Hewlett aux commandes des visuels du groupe depuis le début, images réelles et graphismes virtuels s’entremêlent et mettent en scène l’acteur américain Jack Black (à l’affiche de King Kong 2005) dans la peau du guitariste George Benson, interprète de Gimme The Night sorti en 1980. Le deuxième morceau dévoilé par le groupe, Lake Zurich, est lui rythmé par des percussions et se veut plus dansant.

Snoop Dogg et Jamie Principle comme collaborateurs

L’album The Now Now, attendu pour le 29 juin, fera donc suite à Humanz sorti en avril 2017. Produit par James Ford du groupe Simian Mobile Disco (producteur du groupe Arctic Monkeys) et Remi Kabala, ce nouvel album ne comptera que trois invités contrairement à son prédécesseur. Outre George Benson, on retrouvera dans cet opus le rappeur Snoop Dogg et Jamie Principle avec sa légendaire House music déjà présent sur Humanz et qui introduira parfaitement le style de l’album annoncé par Gorillaz et cité par le magazine Tsugi comme étant « un nouvel opus d’avantage pop et électro, tour à tour dansant et planant« . Le groupe sera présent sur la scène des Vieilles Charrues le 21 juillet et du Lollapalooza Paris le 22 juillet.

 

Visuel : © Capture d’écran YouTube

Deux villes fantômes ou l’impossible voyage
Ténébreuse et troublante « La Nonne Sanglante » de Charles Gounod à l’Opéra comique.
Solene Paillot

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *