Electro
Un premier clip psyché et surréaliste pour le projet Burning House

Un premier clip psyché et surréaliste pour le projet Burning House

16 juillet 2013 | PAR Bastien Stisi

Burning HouseLorsque la moitié beatmaker du groupe Blackalicious (XCel) rencontre du côté de San Francisco l’un des hommes instruments/machines français les plus doués de sa génération (Hervé Salters, plus connu sous le nom de General Elektriks), c’est le très inspiré label Naïve qui flaire le coup de maître, et qui permet aux deux hommes d’assembler leurs univers sonores respectifs sous l’égide du projet Burning House.

Un premier single sorti il y a quelques semaines, un premier album prévu pour le 16 septembre, et un clip vidéo psyché, spatial et machinal pour le titre « Turn Off the Robot », qui superpose les dessins pastels, les séquences cinétiques et les collages surréalistes de la même manière que se chevauchent sur le projet Burning House une fusion radicale de jazz libéré, d’électro porteuse, de synthpop curieuse, de hip hop funky et de voix curieusement robotisées. Une mélange osé qui pourrait, considérant sa consistance, donner la nausée, mais qui fonctionne en réalité admirablement bien.

Le groupe sera en concert le 4 octobre prochain dans le cadre du très exigeant festival d’Île-de-France 2013.

Visuel © : pochette de Turn Off the Robot de Burning House

C’est Patrick Bruel qui remplacera Elton John aux Vieilles charrues le 19 juillet
La sélection du mardi : premières impressions et leçons estampillées
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *