Classique

Rencontre : Raquel Camarinha et Yoan Héreau revisitent sans fausses notes Debussy, Poulenc, Ravel et Delage

Rencontre : Raquel Camarinha et Yoan Héreau revisitent sans fausses notes Debussy, Poulenc, Ravel et Delage

03 mars 2019 | PAR Christophe Dard

La soprano Raquel Camarinha et le pianiste Yoan Héreau sortent un premier album de duo entièrement consacré à la mélodie française, autour de quatre compositeurs majeurs et de poètes du XIXème et du XXème siècle. Ils l’ont présenté sur la scène parisienne de l’Athénée Théâtre Louis-Jouvet le mois dernier.

 

Crédit photo: Thibaut Stipal

 

Ce soir du lundi 11 février 2019, la course du temps était priée de ralentir son rythme infernal et toutes les pensées de lâcher prise et de prendre du recul pour laisser la place, sur une scène désinhibée d’un rideau rouge vif, à un duo talentueux. Devant la salle comble du théâtre de l’Athénée Louis-Jouvet, dans le cadre des Lundis musicaux, Yoan Héreau au piano et la soprano Raquel Camarinha ont proposé pendant une heure et demi un florilège de mélodies françaises à l’occasion de la sortie de leur premier album en duo, Rencontre (Naïve). Rayonnante dans une robe majestueuse, Raquel Camarinha, lauréate de prestigieux concours internationaux et nommée Révélation Artiste lyrique aux Victoires de la musique classique en 2017, a excellé dans un répertoire composé de Maurice Ravel (Shéhérazade, textes de Tristan Klingsor), de Claude Debussy (Ariettes oubliées et Fêtes galantes de Paul Verlaine), de Francis Poulenc (deux poèmes de Louis Aragon et Fiançailles pour rire de Louise de Vilmorin) et de Maurice Delage (Quatre poèmes hindous). Le piano de Yoan Héreau est le fidèle écuyer noir et blanc de cette cavalière altière qu’est l’exceptionnelle voix de Raquel Camarinha, une voix ornée de tous les éclats des sentiments et idéale pour porter des poèmes magnifiques.

 

Crédit photo: Thibaut Stipal

 

Outre cette maîtrise parfaite, Yoan Héreau et Raquel Camarinha échangent avec le public et s’amusent, preuves de leur complicité. Le pianiste et la soprano se sont rencontrés pour la première fois lors d’un concert autour de Debussy. Ils ont découvert qu’ils partageaient aussi une passion pour d’autres compositeurs, tel Poulenc, et pour les poètes Verlaine et Baudelaire. Ils ont commencé à travailler ensemble en 2012 et obtiennent ensemble, en 2016, un Master de musique de chambre (mention très bien) au Conservatoire national supérieur de musique de Paris. Donner des concerts et sortir un album étaient donc une évidence pour ces deux artistes capables de se sentir à l’aise dans tous les registres. Yoan Héreau joue en solo et dans le répertoire de musique de chambre, travaille comme chef de chant dans des productions d’opéra et dirige des orchestres. Raquel Camarinha chante Mozart, Haendel ou Haydn et même Leonard Cohen comme elle l’a montré lors du concert du théâtre Athénée-Louis Jouvet, une belle surprise réservée à la fin du spectacle.
Comme une rose dédie chacune de ses pétales aux amoureux, Raquel Camarinha et Yoan Héreau dédicacent leur airs à un printemps éternel, mélancolique, sentimental et voluptueux. Les airs interprétés par ce duo sont espiègles par leur courte durée mais dessinent des grenouillères impressionnistes dans lesquelles le mélomane s’allonge sur l’herbe, face à une rivière, dans la fraîcheur du soir, et pense à l’être aimé avec les mots d’un poème de Verlaine posés sur les lèvres.

Christophe Dard

 

INFORMATIONS PRATIQUES :

Rencontre, Raquel Camarinha et Yoan Héreau, Naïve classique.

 

Agenda de Raquel Camarinha :
8 mars 2019 au Nouveau siècle à Lille- Création de Benjamin Attahir. Avec l’Orchestre National de Lille. Dir. Chloé van Soeterstède

13 mars 2019 à la Seine Musicale à Paris- Oeuvres de Brahms.
Avec Henri Demarquette au violoncelle

5 avril 2019 à Saint-Pierre-en-Faucigny- Œuvres de Jacques Offenbach. Avec Henri Demarquette au violoncelle et Yoan Héreau au piano

12 avril 2019 au théâtre du Capitole à Toulouse- Je/suis/Ju/Dith de Benjamin Attahir. Avec Renaud Capuçon au violon. Avec l’orchestre National du Capitole de Toulouse. Dir. Tugan Sokhiev

17 avril 2019 à la cathédrale des Invalides à Paris- Stabat Mater de Boccherini. Avec l’ensemble Pulcinella. Dir. Ophélie Gaillard

25 avril 2019 au festival de Pâques à Aix-en-Provence- Œuvres de Benjamin Attahir. Avec Trio Zadig

9 mai 2019 à l’auditorium de Palma de Majorque- Elias de Mendelssohn. Orchestre Symphonique des Iles Baléares. Dir. Pablo Mielgo

12 mai 2019 à La Criée à Marseille- La conférence des oiseaux de Lévinas. Ensemble 2e2m. Dir. Pierre Roullier

8 juin 2019 à la Philarmonie de Paris- Zerballodu de Alexandre Lévy. Orchestre National d’Ile-de-France. Dir. Léo Warynski

 

Les prochains lundis musicaux au théâtre de l’Athénée-Louis Jouvet :
18 mars 2019 à 20h : avec le baryton Victor Torres et Alphonse Cemin au piano

15 avril 2019 à 20h : avec le contralto Hilary Summers et Alphonse Cemin au piano

3 juin 2019 à 20h : avec le baryton Thomas Oliemans et Malcolm Martineau au piano

La playlist droite dans ses bottes
Clara Laurent: « Danielle Darrieux est la première star féminine française du cinéma parlant »
Christophe Dard
Diplômé d'un Master d'histoire contemporaine et d'une école de radio, Christophe est journaliste, passé notamment par Europe 1. Il travaille depuis 2013 pour Toute la Culture.Compte Instagram : https://www.instagram.com/christophe_dard/?hl=fr

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *