Classique

Musique con brio

Musique con brio

18 novembre 2019 | PAR Sarah Reiffers

L’Orchestre National des Pays de la Loire s’est entouré de deux grands noms, le chef Antoni Wit et le pianiste Bertrand Chamayou, ainsi que de dix-sept étudiants des conservatoires de la Région pour une soirée qu’on nous promettait, et qui s’est révélée, « con brio ».

Le programme proposé par l’ONPL, « Piano con brio », regroupe des œuvres de trois compositeurs européens : le polonais Stanislaw Moniuszko, le français Camille Saint-Saëns et le finlandais Jean Sibelius. Les partitions choisies font la part belle aux solistes, que ce soit le piano virtuose et trempé de féérie du Concerto pour piano et orchestre n°2 de Saint-Saëns, le violon joyeux quoiqu’un brin funèbre de sa Danse macabre, ou les quelques phrases légères des vents dans l’ouverture du Paria de Moniuszko.

On connaît le talent des musiciens de l’ONPL ; quand ils sont, en plus, accompagnés de grands musiciens, le public n’a qu’à se laisser porter. Dimanche soir le beau monde était présent. A la direction, d’abord, avec le chef polonais Antoni Wit, qui a à son actif plus de 200 enregistrements. Sitôt entré sur scène, sans attendre la fin des applaudissements, il a commandé les premières notes et s’est plongé dans la musique avec énergie et humilité. A ses côtés, le pianiste Bertrand Chamayou s’est livré avec virtuosité aux exigences et mouvements rapides de la partition du concerto de Saint-Saëns. Le public n’a pas eu le temps de le regretter que sont entrés en scène dix sept étudiants des conservatoires de la Région Pays de la Loire ; une façon d’annoncer que la relève est assurée.

« Piano con brio ». A Nantes les 19 et 20 novembre, à Angers le 21 novembre. Pour réserver cliquez ici.  

FFFA : Un dernier week end cinématographique émouvant
Agenda de la semaine du 18 novembre au 22 novembre
Sarah Reiffers

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *