Classique
[Live report] Musique Française en Provence, 3ème jour

[Live report] Musique Française en Provence, 3ème jour

08 août 2013 | PAR Laurent Deburge

En ce troisième jour de festival, le programme devient plus pointu avec le « Chant de l’amour et de la mort du cornette Christophe Rilke » (1942-1943), œuvre du compositeur suisse Frank Martin (1890-1974), sur un texte de jeunesse de Rainer Maria Rilke, dans une version pour voix et piano.

Il faut d’abord saluer la performance vocale de la mezzo-soprano Sandrine Sutter et la virtuosité délicate du pianiste genevois Xavier Dami, qui rendent justice à une musique sensuelle, âpre et lyrique, dont le langage harmonique ne se départit jamais de la fonction tonale, et plonge l’auditeur dans le drame et le recueillement.

Cette suite de 23 lieder en forme d’Oratorio, narre l’histoire du Comte de Langenau, cornette, c’est-à-dire porte-étendard, pendant la guerre de 1663 contre les Turcs, à qui  la nuit d’amour passée auprès d’une châtelaine sera fatale. Surpris par l’attaque des ennemis alors que sa compagnie est partie, il sera massacré.

Si Sandrine Sutter chante en allemand, il nous est toutefois permis de goûter à la profondeur et à la beauté des images de Rilke, grâce au haut dire du comédien Philippe Girard, nourri à la mamelle claudélienne et loué par son fidèle Olivier Py. L’élève d’Antoine Vitez a réalisé un véritable travail d’adaptation française et de découpage du texte de Rilke, en intercalant le récit entre les numéros de la partition de Frank Martin, lui conférant ainsi un surcroît de lisibilité, et contribuant à faire de cette représentation un nouveau spectacle ambitieux, exigeant et de grande tenue.

Les lumières et les projections réalisées par Chimère et Compagnie ont par ailleurs donné un contrepoint visuel grandiose à la tragique histoire du cornette.

Le site du festival

Ready (to be) made : encore quelques semaines pour aller au Bal
David Bowie is… à Paris, en 2015
Laurent Deburge

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *