Classique
L’agenda classique et lyrique de la semaine du 20 octobre

L’agenda classique et lyrique de la semaine du 20 octobre

20 octobre 2020 | PAR La Rédaction

Avec des horaires aménagés pour observer le couvre-feu, une grande majorité des concerts prévus cette semaine devraient bien avoir lieu. Voici la sélection de la rédaction. 

Par Yaël Hirsch, Paul Fourier, Denis Peyrat, Victoria Okada

Mardi 20 octobre

A 12h30 (mais aussi les 21 et 22 octobre), la Salle Cortot propose les concerts de Midi & demi. Une véritable tradition de l’Ecole Normale de Musique de Paris, cette série, créée en 1981, présente les meilleurs élèves de l’Ecole, toute discipline confondue. Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles. Détail sur le site de la Salle Cortot

À 16h à l’auditorium de la Seine Musicale de Boulogne Billancourt sera donnée la création du Spectacle jeune public Le Petit Prince. d’après Saint-Exupéry. Inspiré par son adaptation en bande-dessinée par Joann Sfar, Marc-Olivier Dupin a composé une pièce pour petit effectif instrumental jouée en même temps que la projection de la bande dessinée. Des représentations de ce spectacle auront aussi lieu le dimanche 25 octobre à 11h et 16h

Mercredi 21 octobre

A 19h à La Scala Paris (La Piccola Scala), le pianiste Nathanaël Gouin donne un récital sous le thème de « Au fil du Rhin » avec des œuvres de Beethoven, Bizet, Saint-Saëns.

Jeudi 22 octobre

Avancé à 18h30, l’Orchestre de Chambre de Paris et Thibaut Garcia donnent le fameux Concerto de Aranjuez et la 9e de Beethoven au Théâtre des Champs-Elysées

A 18h45 à l’Auditorium du Nouvel Siècle, l’Orchestre National de Lille, dirigé par son fondateur Jean-Claude Casdesus, propose une composition de ce dernier au coeur d’un programme Ravel, Hindemith, Beethoven. Egalement le dimanche 25 octobre à 17h. En région Hauts-de-France les 23 et 24 octobre.

A 19h à la Sainte Chapelle, Le Festival de Paris propose un récital du contre-ténor Andreas Scholl et du claveciniste Tamar Halperin, avec des airs de Dowland, Purcell, Haendel et Bach.

Vendredi 23 octobre

à 20h, c’est la Première à Angers de la nouvelle production d’Iphigénie en Tauride de l’Angers Nantes Opéra et de l’Opéra de Rennes (avec Marie-Adeline Henry / Élodie Hache (en alternance), Charles Rice, Sébastien Droy ; direction musicale : Diego Fasolis, mise en scène, scénographie et costumes : Julien Ostini).

À 18h (horaire avancé), dans la cadre du week-end dédié à Gabriel Fauré, le Capitole de Toulouse propose, en version concert, Pénelope, l’unique opéra du compositeur (avec Catherine Hunold (lire son interview), Airam Herandez, Frédéric Caton, Anaïk Morel, Mathias Vidal, Marc Mauillon,… ; direction musicale et piano : Anne Le Bozec).

Samedi 24 octobre

Avancé à 16h et annonçant complet, place au Dienstag aus Licht de Stockhausen par le Balcon à la Philharmonie.

A 18h30 aux Archives nationales, un concert Les Jeunes Talents est maintenu avec Nathan Mierdl (violon), Riana Anthony (violoncelle) et  Pierre Desangles (piano) dans un programme Beethoven et Brahms 

Dimanche 25 octobre

A 15h au réfectoire des moines de l’Abbaye de Royaumont, l’ensemble Les Métaboles, sous la direction de Léo Warynski, se démultiplie pour renouer avec la polychoralité de l’époque baroque.

Lors du World Opera Day, Tous à l’Opéra propose à l’Opéra Comique, une Masterclass publique avec Karine Deshayes de 16h à 18h.

Lundi 26 octobre

A 18h30 au Théâtre des Bouffes du Nord dans le cadre de La Belle Saison, Jose van Immerseel jouera des Sonates de Beethoven sur un piano viennois d’époque

A 18h30 à La Philharmonie, L’orchestre des Arts Florissants dirigé par William Christie joue la Symphonie parisienne n° 84 de Haydn et le concerto pour piano n° 18 de Mozart avec le pianofortiste Kristian Bezuidenhout

En dehors de nos frontières :

Du 22 octobre au 13 novembre, Le Théâtre de la Monnaie de Bruxelles propose Die Tote Stadt de Korngold (avec Roberto Sacca, Marlis Petersen, Dietrich Hensel… ; Direction : Lothar Koenigs, mise en scène : Mariusz Trelinski)

Du 26 octobre au 6 novembre, c’est l’Affaire Makropoulos de Leos Janacek qui est à l’affiche au Grand Théâtre de Genève (avec Rachel Harnisch, Ales Briscein, Sam Furness, Anna Schaumlöffel, direction : Tomás Netopil, mise en scène : Kornél Mundruczo ; en raison des contraintes liées à l’épidémie de Covid-19, les représentations seront données sur un enregistrement de l’œuvre réalisé par l’Orchestre de la Suisse romande). 

visuel : Tous à l’Opéra

« Dix pour Cent » : clap de fin pour la série à succès de France 2
Kapwani Kiwanga, l’artiste franco-canadienne, rafle le prix Marcel Duchamp 2020
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *