Classique
L’agenda classique et lyrique de la semaine du 1er février

L’agenda classique et lyrique de la semaine du 1er février

01 février 2022 | PAR La Rédaction

La rédaction classique de Toute La Culture vous oriente vers les concerts et opéras à ne pas manquer…

Mercredi 2 février à 20h, dans l’Ancienne Sacristie du Collège des Bernardins, Marina Chiche propose un concert de la Chandeleur intitulé Les âmes du violon, entre ange et démon. Au programme : Heinrich Ignaz Franz von Biber, Passacaille « Anges gardiens », extraits des Sonates du rosaire (1678); Niccolò Paganini, 2 Caprices, extrait des 24 Caprices (1804-1817) et autres œuvres d’Eugène Ysaÿe et de Fritz Kreisler.

À 20h30 (et aussi le 03 février), Hélène Grimaud et l’Orchestre de Paris dirigé par Daniel Harding offrent un programme Schumann  (concerto pour piano) et Bruckner (n°7)  à la Philharmonie. 

Jeudi 3 février à 20h (et aussi le 5 février), c’est un Requiem de Verdi qui s’annonce prometteur au Théâtre des Champs-Élysées. L’Orchestre National de France et les chœurs de Radio France et de l’Armée Française seront dirigés par Daniele Gatti et du côté des voix on entendra Eleonora Buratto, Michael Spyres et Marie-Nicole Lemieux (à entendre aussi le 5 février).

À 20h également, à Lille, dans « Scintillements  » Ludovic Morlot dirige Boulanger, Parra, Ravel et Stravinsky. Il sera accompagné de Bertrand Chamayou au piano (aussi le 5 février).

Samedi 5 février, c’est l’heure de Manon de Massenet dans la mise en scène de Vincent Huguet à l’Opéra National de Paris avec la divine surprise d’entendre pour trois dates Roberto Alagna (en remplacement de Joshua Guerrero) dans le rôle Des Grieux face à Ailyn Perez. Le spectacle se donnera jusqu’au 26/02.

À 20h, le rare opéra de Puccini, Le Villi est donné à la Halle aux grains de Toulouse (direction : Speranza Scappucci).

Dimanche 6 février à 16h,  le Théâtre des Champs-Élysées propose son opéra jeunesse participatif Un Rigoletto

Lundi 7 février, à 20h30, la gambiste Lucile Boulanger célèbre la sortie de son nouveau disque Bach / Abel au Théâtre Grévin et à 20h30, c’est la clôture du festival du Collège des Bernardins dans la nef avec le Sécession Orchestra dirigé par Clément Mao-Takacs, la soprano Axelle Fanyo et l’actrice Fanny Ardant en récitantes. Au programme de ce concert : L’histoire du Soldat d’Igor Stravinsky, la Symphonie n°4 « Los Angeles » d’Arvo Pärt et « Das himmlische Leben », lied final extrait de la 4ème Symphonie de Gustav Mahler.

Et encore à l’affiche :

Le 3 février, c’est la dernière d’Hamlet d’Ambroise Thomas à l’Opéra comique… 

Jusqu’au 6 février, Elektra de Richard Strauss est au Grand Théâtre de Genève. C’est l’occasion de retrouver cet opéra tellurique, qui plus est dans la mise en scène d’Ulrich Rasche, un nouveau venu dans le monde de l’opéra.

Également jusqu’au 6 février, Mese Mariano de Giordano et Suor Angelica de Puccini sont deux pièces rares au programme de l’Opéra de Liège. Avec Serena Farnocchia et Violetta Urmana (direction : Oksana Lyniv).

Jusqu’au 18 février, c’est le grand opéra russe qui occupe la scène de l’Opéra Bastille avec la Khovantchina de Moussorgski Notre critique est à lire ici.

Après le magnifique Siegfried, l’an dernier, c’est la clôture du Ring de Wagner au Teatro Real de Madrid avec Le crépuscule des Dieux (avec Andreas Schager, Ricarda Merbeth…, direction : Pablo Heras-Casado, mise en scène : Robert Carsen). Jusqu’au 27 février.

Et jusqu’au 11 févier, au Liceu de Barcelone, c’est Tchaïkovski et sa Dame de Pique qui sont à l’honneur (avec Yusif Eyvazov, Lianna Haroutounian…).

Visuel : Manon à L’Opera de Paris (mes Vincent Huguet) © Julien Benhamou / OnP

Roberto Alagna : « J’ai accepté de revenir à des Grieux par défi envers moi-même ! » (Interview)
Les jeunes mezzos en force : Anna Harvey reçoit le premier prix du 7ème concours Paris Opera Compétition
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture