Musique
Barbès Café au Cabaret Sauvage du 11 au 28 mai

Barbès Café au Cabaret Sauvage du 11 au 28 mai

13 mai 2011 | PAR Laurene Saby

Le Cabaret Sauvage présente du 11 au 28 mai un spectacle musical mettant à l’honneur la musique d’Afrique du nord et ses résonances dans l’immigration maghrébine en France. Cet évènement culturel et musical, intitulé « Barbès Café » mérite le détour.

« Barbès Café » a été imaginé par Méziane Azaïche en collaboration avec Naïma Yahi et mis en scène par Géraldine Bénichou. « Sauvage Productions » et « Villes des Musiques du Monde » le produisent. Cette représentation, en plusieurs tableaux, fait découvrir au public à travers différentes époques, l’histoire des musiques de l’immigration maghrébine en France. Des origines, marquées par le blues de l’exil chanté dans les bars de Barbès, à aujourd’hui, où le leg des anciens est défendu par une nouvelle génération d’artistes comme faisant partie du patrimoine musical français.

Pour décrire cet univers Rabah Mezouane (Journaliste, critique musicale spécialisé dans les musiques du monde, particulièrement en ce qui concerne le monde Arabe, également chargé de programmation pour l’Institut du Monde Arabe) raconte : « L’exil fut leur royaume, l’usine, entre les ordres aboyés par les contremaîtres et le choc des carrosseries, leur gagne-pain, et les bars leur salon de musique. Entre 1930 et 1960, la plupart des chanteurs maghrébins étaient des amateurs travaillant le jour, dans des conditions souvent pénibles, et jouant le soir dans des cafés. De leurs doubles vies ont jailli des chants qui traduisaient les différents « âges » de l’immigration et constituent aujourd’hui une sorte de mémoire collective. De fait, ces artistes, au statut particulier, ont bercé la solitude des migrants, transmis le patrimoine de la communauté et participé à la construction de nouvelles symboliques. Au fil du temps, le répertoire et ses chantres se sont adaptés à d’autres configurations et ont évolué parallèlement au devenir et à l’histoire de l’immigration sur plus d’un demi-siècle.(…) Ces artistes vivaient principalement en France, où se sont dessinés les premiers contours de la chanson maghrébine.»

Chaque soir, un invité prestigieux se joint aux artistes pour interpréter un morceau de son répertoire et un morceau du spectacle : Souad Massi y sera le 19 mai, Akli D le 14 et Rachid Taha, connu notamment pour sa version de « Douce France » de Trénet, le 27. Une belle occasion d’aborder la question de la culture maghrébine, à travers un spectacle riche de musique et de leçons.

Et en plus le couscous est offert tous les soirs ! De quoi régaler les oreilles et les papilles !

 

 

 

 

 

 

 

 

(c) visuel : bluelineproductions.info, radiohchicha.com

Infos pratiques

Look du jour : Inès de la Fressange et ses sandalettes à Cannes
Jennifer Cardini, sept heures de mix, ce soir, au Point Ephémère
Laurene Saby

One thought on “Barbès Café au Cabaret Sauvage du 11 au 28 mai”

Commentaire(s)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture