Musique

Airbourne au Zénith

16 mars 2010 | PAR Mikaël Faujour

Révélé en 2008 avec un Runnin’ Wild sous haute influence AC/DC, le quatuor australien sortait ce mois-ci son 2e album : No Guts, No Glory (paru dès 2009 au pays des ornithorynques). Il sera sur la scène du Zénith le 26 mars.

Aux côtés de Wolfmother ou The Answer, Airbourne est l’un des groupes de la nouvelle génération hard rock australienne. Fi de l’originalité ou de l’audace, les trois groupes connaissent leurs classiques et s’en contentent pour délivrer, tous riffs dehors, des compositions d’un rock hi-energy efficace en diable.

En l’espèce, Airbourne envoie la sauce avec un son on ne peut plus classique et qui sonne immédiatement familier aux amateurs de hard rock à la papa – on ne peut plus australien. Une grosse dose d’AC/DC et de hard boogie de Rose Tattoo (voilà pour la filiation kangourock), une énergie sauvage proche de Motörhead (Lemmy Kilmister apparaît d’ailleurs dans la vidéo de « Runnin’ Wild »), quelques touches de Rolling Stones et un logo anguleux qui doit pas mal à Def Leppard… Emballez, c’est pesé et pogottez !

Airbourne, le Zénith, 26 mars 2010.

Infos pratiques

Woyzeck d’après Woyzeck au Théâtre de la Bastille
Beckham privé de Coupe du Monde
Mikaël Faujour

One thought on “Airbourne au Zénith”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *