Musique
Adrien Brody et PacoVolume amants dans le dernier clip du chanteur

Adrien Brody et PacoVolume amants dans le dernier clip du chanteur

21 décembre 2012 | PAR Bastien Stisi

Adrien Brody et PacoVolume dans le rôle de deux amants homosexuels et maudits pour illustrer le dernier morceau du chanteur (« Olaf & Paul ») réalisé, comme souvent, par Jack Antoine Charlot. Avec cette collaboration prestigieuse, l’artiste pop français ornemente avec efficacité son nouvel album, Massive Passive, tout en se positionnant clairement en faveur de l’union pour tous…

Attablé sur le comptoir d’un bar déserté, le regard vide et le verre plein, Adrien Brody, endimanché pour l’occasion, écrit quelques lignes sur une feuille de papier. L’oeil voyeur et inquisiteur, PacoVolume observe la scène au seuil d’une porte, mais s’enfuit avant que Brody ne puisse le voir.

Puis, les notes pop et enjouées du morceau « Olaf & Paul » (le nom des deux personnages du clip, a priori) retentissent gentiment, et laissent place à un environnement tout autre : les couloirs désertiques d’une école, l’allure professorale de Brody, un café chaud à la main, un tas de copies à corriger. PacoVolume, travesti en élève adolescent, pénètre alors dans la salle de classe, et tend à celui qui paraît être son professeur quelques dessins qu’il a réalisé. Dessiné sur les feuilles de papier, Adrien Brody, évidemment. Le début d’une histoire amoureuse, qui verra les deux hommes passer par toutes les étapes classiques d’une relation : premières tendresses physiques et digitales, rétines qui brillent et qui brûlent de désir, repas en binôme et en face à face, échanges cordiaux et passionnés de plaisirs corporels, lever de soleil romantique…et transformation PacoVolume, semblable parfois à Melvil Poupaud dans le Laurence Anyways de Xavier Dolan.

La jolie romance est interrompue, lorsqu’après un accident de voiture, la partie féminine du couple perd cruellement la vie. Adrien Brody, inconsolable et plein de larmes, en détruira sa salle de classe, symbole des débuts idylliques d’un amour brisé à tout jamais…

Massive Passive, le second et dernier album en date de l’artiste français, largement salué par la critique, est sorti l’été dernier chez le label Discograph.

Visuel (c) : Massive Passive de PacoVolume

[Interview] – Pony Pony Run Run
L’empire perdu de Karen Shakhnazarov sort en Dvd
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *