Les vernissages de la semaine du 27 février

Les vernissages de la semaine du 27 février

27 février 2013 | PAR Lucie Droga

Pour cette nouvelle semaine des vernissages, les questionnements philosophiques sont à l’honneur : désastre, genèse, origine ou narration, sept jours pour s’interroger sur la place de l’art dans un monde sans cesse en transformation.

 

La Générale accueille dès le 28 février l’exposition d’Antoine Onzgi, « Air de l’Océan » : immense vague qui se déploie dans l’espace et le temps, elle prend forme petit à petit grâce à la collecte de sacs plastique vierges qui deviennent la substance de sa membrane. Si la vague commence dans La Générale, elle rebondit aussi vers d’autres lieux : après chaque démontage, les sacs plastique continueront leur parcours vers d’autres ateliers. La Générale – 14 avenue Parmentier, 75011- Métro : Voltaire- du 1 au 3 mars- vernissage le 28 février

Pour sa quatrième exposition intitulée « Petite Couronne » à la galerie Anne Barrault, Heidi Wood revisite le thème de la banlieue et s’attache à réhabiliter le regard qu’on peut poser sur la périphérie, espace prolifère qui accueille ce que la ville rejette. Panneaux routiers, peinture murale, construction pavillonnaire, les oeuvres présentées permettront de s’attarder sur cette sphère vitale qui a toujours attiré les artistes, depuis Satie. Galerie Anne Barrault- 22, rue Saint-Claude 75003- Métro : St Sébastien-Froissart- du 28 février au 13 avril- vernissage le 28 février

Julio Le Parc exposera pour la deuxième fois à la galerie Bugada & Cargnel : le peintre argentin présentera « Couleurs », exposition tournant autour de la couleur et de son utilisation. Pionnier de l’art optique dans les années 60, Julio Le Parc s’attache à semer le trouble chez les spectateurs en utilisant la couleur, le noir et blanc et les différentes formes d’optique possible. Galerie Bugada & Cargnel- 7/9 rue de l’Equerre  75019- Métro : Pyrénées- du 02 mars au 13 avril- vernissage le 01 mars

La galerie Polaris accueillera Clémence Van Lunen pour son exposition « Wicked » qui présentera les oeuvres de l’artiste toujours en recherche de l’abstrait. Pour cette nouvelle série, Clémence Van Lunen met en lumière, à travers de nombreuses sculptures l’union entre formes abstraites et lignes épurées faisant ainsi ressortir son goût pour l’étrange et l’hybride. Galerie Polaris- 15 rue des Arquebusiers 75003- Métro : St Sébastien Froissart- du 01 au 30 mars- vernissage le 02 mars

« Ennui (la vie continue) » est le titre de la nouvelle exposition de Jack Pierson qui présentera ses oeuvres à la galerie Thaddaeus Ropac : autour d’une sculpture murale « These eternal questions », le spectateur est invité à réfléchir sur les grands questionnements de la culture occidentale de ces dernières années. L’artiste américain pose ici la question de la genèse et réfléchit sur la manière dont peut se dérouler un récit, une narration. Galerie  Thaddaeus Ropac- 7, rue Debelleyme 75003- Métro : St Sébastien Froissart- du 02 mars au 06 avril- vernissage le 02 mars à partir de 17h

Parallèlement, la même galerie présentera « Doing the same again », l’exposition personnelle de Gerwald Rockenschaub. Les oeuvres présentées sont issues des séries Pralinen et Intarsien et mettent en lumière la conception néo-abstraite de l’art de l’artiste autrichien. Ses tableaux sont emprunts du quotidien, refusant l’individualité et la particularité en peinture et puisent dans les codes de l’infographie. Galerie  Thaddaeus Ropac- 7, rue Debelleyme 75003- Métro : St Sébastien Froissart- du 02 mars au 06 avril- vernissage le 02 mars à partir de 17h

La galerie Thaddaeus Ropac accueille l’exposition collective « Disaster, the End of Days » dans un nouveau lieu situé à Pantin. Autour du thème du désastre, les différents artistes s’attachent à penser la valeur de ce mot, utilisé aussi bien dans la Bible que dans la mythologie grecque. Induisant l’idée d’une catastrophe et d’un déclin, le désastre et ses multiples significations a toujours fasciné les artistes par la puissance négative qu’il contient : l’exposition présente donc un dialogue entre différents artistes et supports artistiques autour de ce mot. Galerie Thaddaeus Ropac- 69, avenue du Général Leclerc 93500 Pantin- Métro : Eglise de Pantin- du 03 mars au 01 juin- vernissage le 03 mars de 13h à 17h.

 

Visuels et Images à la Une : Galleries

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand je pense qu’on va vieillir ensemble, Les chiens de Navarre interrogent la société dans un éclat de rire
Le Flâneur investit le musée d’Art et d’Histoire de Saint-Denis pour la 4e édition de la chapelle vidéo
Lucie Droga

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *