Livres

Un écrivain, un vrai : Pia Petersen livre une fable cruelle sur l’espèce humaine en temps de téléréalité

22 février 2013 | PAR Yaël Hirsch

L’auteure de « Iouri » et de « Une livre de chair » propose chez Actes Sud une satire bien construite sur les rapports entre littérature, vie et téléréalité. Cruel et jouissif.

Auteur reconnu, Gary Montaigu accepte de participer à une émission de téléréalité. Le principe de l’émission « Un écrivain, un vrai »? Le suivre alors qu’il écrit son nouveau livre. Ce n’est ni par vénalité, ni par goût de la célébrité que Gary a accepté, mais bien par amour de la littérature, persuadé de pouvoir transgresser le système nivelant de la télé et d’intéresser par ce biais un auditoire très large aux Belles Lettres. Mais le public se passionne beaucoup plus pour la tension qui s’installe entre sa femme Ruth et une jeune journaliste du New-York Times qui ne le laisse pas indifférent, Alana…

Chevauchant deux dimensions temporelles, la structure du roman crée un certain supense absolument délicieux autour d’une catastrophe annoncée. A travers une galerie de personnages simples, plutôt sympathiques et efficaces, « Un écrivain, un vrai » dit des choses importantes sur nos sociétés du spectacle.

Pia Petersen, « Un écrivain, un vrai », Actes Sud, 224 p. janvier 2013, 20 euros.

Le mythe de l’intermittent : la chasse aux sorcières fait des ravages
Le corps de la Mode aux docks de la mode
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *