Livres

« Tolkien et la grande guerre » de John Garth

« Tolkien et la grande guerre » de John Garth

03 avril 2014 | PAR Alice Dubois

Journaliste, écrivain, éditeur anglais, John Garth a consacré cinq années de recherches à cet ouvrage publié pour la première fois en 2003. Jamais traduit jusqu’alors, il aura fallu attendre dix ans pour le découvrir en langue française chez Christian Bourgois, l’éditeur historique de J.R.R Tolkien.

[rating=3]

TolkienDans cet ouvrage remarquable, John Garth met en parallèle la foisonnante vie intellectuelle de J.R.R Tolkien avec la réalité du monde qui l’entoure, à un moment clé de l’Histoire.

Enfant élevé dans un milieu modeste au nord de Birmingham, très tôt attiré par les sons et les langues, celui qui deviendra par la suite un symbole de l’excellence au King’s Edward Collège de Londres où il entre en 1911, va se voir confronté très jeune à l’horreur du champ de bataille. Adieu le club de Philologie, discipline pour laquelle il se passionne, lui-même souhaitant inventer une langue qui incarnerait « l’essence grecque du grec », adieu la Literary Society et le fameux « Tea Club and Barrovian Society », qu’il fonde avec quelques amis proches, tout aussi brillants que lui.

« Tous les amis de Tolkien se montraient capables d’un certain sérieux intellectuel. Ils dominaient la totalité des débats et des productions théâtrales de l’établissement et formaient l’équipe dorsale de la Literary Society, devant laquelle Tolkien lisait des pages des sagas nordiques… »

Témoin de l’effondrement du monde, dès 1915 sur le front de la Somme au sein de la 11ème Lancashire Fusiliers, Tolkien va puiser sa force et son courage dans le monde féérique qu’il avait déjà commencé à dessiner avec le Silmarillion. S’inspirant de la violente réalité, mêlant ses propres expériences du combat à la poésie et à la littérature nordique qui nourrissent depuis longtemps son « imaginarium », le futur grand écrivain va écrire chaque jour, précisant au fil du temps les contours de la Terre du Milieu.

De cette expérience traumatisante naîtra une oeuvre magistrale, sombre, violente et porteuse de valeurs comme le courage et l’amitié: une véritable mythologie du conflit entre le bien et le mal qui atteindra son point culminant avec la trilogie du Seigneur des Anneaux.

Ouvrage extrêmement précis, rigoureux et original, parfois ardu à la lecture, Tolkien et la Grande guerre porte un regard passionnant et passionné sur la construction d’une oeuvre et sur les motivations intimes d’un génie du genre.

 

Tolkien et la grande guerre de John Garth – Traduit de l’anglais par J-Frédérick Hel-Guedj. Christian Bourgois éditeur – Parution: mars 2014. 383p. Prix: 22€

Visuel: Couverture du livre

 

Gagnez 2 places pour la pièce « Micro » de Pierre Rigal au théâtre d’Orléans le 11 avril
Les poupées mécaniques d’Anne Nguyen sont les plus belles pour aller au Bal.Exe
Alice Dubois
Alice a suivi une formation d’historienne et obtenu sa maitrise d'histoire contemporaine à l'université d'Avignon. Parallèlement, elle est élève-comédienne au Conservatoire régional d'art dramatique de la ville. Elle renonce à son DESS de Management interculturel et médiation religieuse à l'IEP d'Aix en Provence et monte à Paris en 2004 pour fonder sa propre compagnie. Intermittente du spectacle, elle navigue entre ses activités de comédienne, ses travaux d'écriture personnels et ses chroniques culturelles pour différents webmagazines. Actuellement, elle travaille sur un projet rock-folk avec son compagnon. Elle rejoint la rédaction de TLC en septembre 2012. Elle écrit pour plusieurs rubriques mais essentiellement sur la Littérature.

One thought on “« Tolkien et la grande guerre » de John Garth”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *