Polars

« Le Manuscrit inachevé » de Franck Thilliez : La manipulation au rang d’art

« Le Manuscrit inachevé » de Franck Thilliez : La manipulation au rang d’art

22 juin 2018 | PAR Julien Coquet

Le polar français se porte décidément bien, comme le prouve le dernier livre de Franck Thilliez, tortueux à souhait, où une écrivaine de romans policiers cherche le meurtrier de sa fille.

[rating=5]

Le procédé est vieux et très utilisé en littérature, de La vie de Marianne de Marivaux à La Nausée de Jean-Paul Sartre : une personne réelle prétend avoir trouvé un manuscrit qu’elle se contente juste d’avoir transmis à un éditeur, profitant de l’introduction pour nous éclairer sur les circonstances de cette découverte. Dans Le Manuscrit inachevé, c’est le soi-disant fils du célèbre écrivain Caleb Traskman qui prend la parole : « J’ai déniché son manuscrit dans un carton remisé au fond de son grenier, où il avait la fâcheuse tendance à tout entasser ». Le roman policier inachevé ne laissera tout de même pas le lecteur pris de court : le fils de l’écrivain a rédigé une fin plus que convaincante, et qui aurait sûrement été validée par son père.

Le livre commence donc aux alentours de Grenoble, lorsqu’une voiture, prise dans une course-poursuite avec la police, finit sa trajectoire dans un ravin. On ouvre le coffre et on y découvre deux mains, ainsi que le corps d’une femme à qui il manque le visage. Le conducteur n’est pour autant pas le propriétaire de la voiture… D’un autre côté, sur la Côte d’Opale, Léane Morgan, auteur reconnue de polars sous le pseudonyme d’Enaël Miraure, revient tout juste de Paris : son ex-mari a été agressé alors qu’il enquêtait sur la disparition de leur fille. Se replonger dans cette affaire vieille de quatre va être un véritable cauchemar.

Autant le dire clairement : Le Manuscrit inachevé est un très bon policier qui se lit d’une traite. Reprenant tous les codes d’un succès (courts chapitres, intrigue tortueuse et glauque), Franck Thilliez parvient de nouveau à combler son lectorat. Sans être malsain, ce thriller est un puzzle où les intrigues se recoupent pour mener à un dénouement inattendu.

« Le torse n’appartenait pas à la même personne. Ni les mains. Pas plus que le pied gauche, la jambe droite, ou n’importe quelle autre partie de la « chose » que les policiers avaient devant eux. Car cette « chose », elle était tout, elle n’était rien. Une déconstruction autant qu’un assemblage de chair, de pièces rapportées et jointes les unes aux autres par des sutures de fil transparent, des agrafes, des vis. »

Le Manuscrit inachevé, Franck Thilliez, Fleuve éditions, 528 pages, 21,90 €

Visuel : Couverture du livre

Yann Gonzalez : « Toute image doit être innervée par le désir et la liberté »
AGENDA DES SORTIES DU WEEK-END DU 22 JUIN
Julien Coquet

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *