Mangas
Nozokiana t4 : un voyage hot

Nozokiana t4 : un voyage hot

13 avril 2013 | PAR Sandra Bernard

 

Ce mois-ci, suite de la série Nozokiana, un manga un tantinet hot, déjà très présent dans les pages de TLC. Ce tome quatre est l’occasion d’en découvrir d’avantage sur les méandres rocambolesques des relations biscornues entre Kido et sa jeune voisine Emiru. Pour rappel, celle-ci lui a imposé un rythme de vie autour d’un trou dans le mur séparant leurs deux appartements, offrant alors la possibilité à chacun de s’épier sans retenue. Le tome 3 s’était arrêté sur Emiru prête à  s’offrir à un des amis de Kido. Dans ce tome, nous retrouvons Kido hors de lui, qui est surpris de ses réactions et de ses sentiments face à cette scène. Pour la première fois, fasciné par ce qui se passe derrière le mur, il enfreint la règle imposée par Emiru. Cette transgression sera l’occasion pour la jeune fille de profiter d’avantage de son contrôle sur Kido.

Quelques personnages font leur apparition dans ce tome, lors d’une escapade à la campagne, prétexte de l’auteure pour rapprocher d’avantage les deux principaux protagonistes, d’autant que Yuri est absente tout au long du séjour. Nous y retrouvons un Kido en proie à des réflexions intenses autour de son intérêt soudain envers Emiru qui hante de plus en plus ses rêves. Le jeune héros est présenté égal à lui-même, c’est-à-dire qu’il attire toujours autant les nouvelles protagonistes féminines et se retrouve dans des situations extrêmement délicates, que seule Emiru peut l’aider à résoudre.

Quant à Emiru, elle nous réserve bien des surprises dans ce tome. Entre ses manigances extraordinaires et sa froideur, cette manipulatrice fait une révélation dans ce tome qui sera le début d’un nouvel élan pour la série.

Concernant le personnage de Yuri, celle-ci s’efface totalement après une apparition très mouvementée au début. L’auteure aurait-elle une idée derrière la tête ?

Au final, le tome 3 présentait Kido comme un homme à part entière, sans aucun égard envers les femmes, ainsi qu’une Emiru qui ne respecte pas les sentiments des autres. Or ici, l’auteure réussit à présenter Emiru sous un jour plus favorable par une approche plus ouverte de ce personnage. De même que l’on se retrouve à se prendre d’interêt pour un Kido tiraillé par son « amour » pour Yuri et sa passion naissante pour Emiru. Pour sa part, Yuri passe pour la copine idiote qui n’apporte que le sexe en réponse aux tourments de Kido, alors qu’Emiru le fait vivre réellement.

La fin de ce tome se termine sur une attitude nouvelle de la part de la voyeuse. Cela vaut la peine de jeter un œil à cette série qui se révèle plus ouverte dans son champ d’exploration de l’érotisme et des sentiments. Ce quatrième tome s’annonce déjà comme une suite à ne pas rater pour les amateurs du genre.

nozokiana t4

Visuels : NOZOKIANA © 2009 Wakoh HONNA / Shogakukan Inc.

Date de parution : 11 Avril 2013
Nombre de pages : 192 p.
Code EAN : 2-351-42727-0
Dimensions : 128 x 182 mm
Série : NOZOKI ANA
Titre original : NOZOKIANA – T4

Page sur le site de l’éditeur

Mon père est une saucisse d’Agnès de Lestrade
Accroche-toi Jeannot ! de Sylvie Rouch et Masumi
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

One thought on “Nozokiana t4 : un voyage hot”

Commentaire(s)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture