Livres
Le Prix Médicis 2016 : Laëtitia ou la fin des hommes d’Ivan Jablonka

Le Prix Médicis 2016 : Laëtitia ou la fin des hommes d’Ivan Jablonka

02 novembre 2016 | PAR Joanna Wadel

L’auteur Ivan Jablonka a remporté le Prix Médicis 2016 avec son récit-enquête Laëtitia ou la fin des hommes paru au Seuil. Sélectionné pour le prix Goncourt, l’ouvrage est finalement récompensé pour son atypisme, traitant d’un fait divers : Laëticia Perrais, une jeune fille assassinée en 2011. 

Jablonka, également professeur d’histoire contemporaine à Paris XIII, confie au Figaro :

« Pourquoi Laëtitia ? Parce que son histoire m’a touché. J’ai écrit ce livre en tant qu’historien, mais aussi en tant que citoyen et père de trois filles. ». L’auteur a tenu à parler de la victime de manière sensible, sa démarche étant aussi celle d’un être-humain tentant de donner du sens à un fait sordide. Ainsi, son récit tend à rendre son humanité à la jeune fille, un bel hommage qu’il justifie par une phrase forte, toujours dans les colonnes du quotidien : « […] j’ai voulu arracher les disparus au crime qui les a détruits. […] j’ai voulu non pas redonner vie à quelqu’un (cela n’a pas de sens), mais rappeler que les disparus ont été des vivants (…) On ne peut pas laisser la mort aspirer la vie. »

Laëtitia ou la fin des hommes, d’Ivan Jablonka, Seuil, 394 p., 21 €.

Visuel : DR

« Jean-Jacques Goldman, Sur ses traces », par Alexandre Fievée
L’affaire Dreyfus aura son musée dédié chez Zola
Joanna Wadel

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *