Livres
La nuit n’éclaire pas tout : enquête d’un vieil écrivain et d’une jeune-fille à travers l’Europe

La nuit n’éclaire pas tout : enquête d’un vieil écrivain et d’une jeune-fille à travers l’Europe

30 juillet 2011 | PAR Yaël Hirsch

Illustratrice et romancière, Patricia Reznikov passe chez Albin Michel en cette rentrée 2011. Le roman qu’elle propose met en scène un vieil écrivain en manque d’inspiration et une jeune fille en suspens. Le drôle de couple fait le tour de l’Europe afin de percer un mystère qui la fascine. Une jolie fresque, vivante, joyeuse et déclaée, à découvrir dès le 18 août chez votre libraire.

Benjamin Himmelsbar a eu une belle carrière littéraire, un divorce et un fils qu’il ne voit jamais. Son seul plaisir est désormais de passer du temps avec son meilleur ami, plus pragmatique mais tout aussi cultivé que lui, Markus. Jusqu’au jour où il tombe sur Héloïse dans un bar. Frêle, décalée et accro au jus de tomate, la jeune-fille l’intrigue, même si Benjamin pense qu’il est bien trop vieux pour elle. Avec autorité, Héloïse demande à Benjamin de l’accompagner à Prague pour l’aider à mener une enquête. Benjalmin accepte, si la fêle Héloïse accepte de manger un peu. Finalement, ils atterrissent à Amsterdam où un type étrange du nom de Sirop les me sur la voie de ce que cherche Héloïse. mais la quête d’Héloïse ne peut-elle pas également renseigner Benjamin sur des évènements qui lui sont personnels et capitaux?

Sorte de « Harold et Maud » à la fois rock’n roll et bon enfant, « La nuit n’éclaire pas tout » se lit d’une traite et avec gourmandise. En quelques mots, Patricia Reznikov sait dresser des portraits absolument irrésistibles. Thriller sans aucune tension désagréable, le roman sait, à temps, se montrer parfaitement fantastique comme quand au beau milieu d’Amesterdam, la concierge parisienne de Benjamin le retrouve pour lui porter un colis qui lui a été livré à la maison : un mystérieux violon.

Tendre, espiègle et limpide, « La nuit n’éclaire pas tout » séduira un large public en quête d’épopées romanesques.

 

Patricia Reznikov, « La nuit n’éclaire pas tout », Albin Michel, 344 p., 16 euros.  Sortie le 18 août 2011.

« La laissant, je courus ens ens inverse pour rejoindre ma chère concierge et la trouvai au même endroit, grise dans la brume d’eau iriée par el lampadaire, dans la me^me attitude, son paquet toujours à ses pieds.

– Madame Polshuk, dis-je, essouflé, vosu allez m’expliquer. Vous allez me dire ce que vous faites ici à Amsterdam, à cette heure... »

 

Les amants de Francfort : thriller amoureux en Allemagne, par Michel Quint
Jazz in Marciac : Day One
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

One thought on “La nuit n’éclaire pas tout : enquête d’un vieil écrivain et d’une jeune-fille à travers l’Europe”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *