Jeunesse
« CARNET D’AMÉRIQUE » de Jean-Luc Bertini, une invitation au voyage.

« CARNET D’AMÉRIQUE » de Jean-Luc Bertini, une invitation au voyage.

09 novembre 2015 | PAR Le Barbu

On tend notre passeport à la fille en uniforme bleu et c’est parti, elle nous souhaite bon voyage tandis qu’on rejoint la passerelle. On s’assoit dans l’avion ; on ferme les yeux sans vraiment s’endormir ; on regarde un film sur un écran à peine plus large que deux boîtes de sardines ; derrière le hublot gros comme un œil de bœuf, l’avion surplombe une chantilly de nuages ; on rêvasse, puis ça y est, on descend, les tympans font pop avec un bruit de bouteille qui s’ouvre. L’avion se pose en sautillant.

carnet

[rating=4]

Ce premier carnet de voyage nous emporte aux Etats-Unis, d’est en ouest, de NewYork à San Francisco, dans les pas d’un photographe passionné par ce pays, Jean-Luc Bertini. Taxis jaunes, gratte-ciels, grands lacs, cow-boys, jazz, rock, motels et routes qui filent vers l’inconnu, merveilles naturelles, grands espaces, et villes bouillonnantes…

Ce livre est un très bel objet, un plaisir pour les yeux, tant dans sa présentation que dans les photographies sélectionnées. Les descriptions sont brèves, les informations essentielles. Le style est agréable à lire. Le mélange photographies et crayonnés rendent ce livre moderne et attrayant… Une petite carte aide à se situer par rapport aux états limitrophes. Quelques données sur le nombre d’habitants, la géographie ou les spécificités sont insérées parmi les photos. Enfin, la dernière page, intitulée « sur la route » nous renvoie à Kerouac, et rend compte des paysages traversés.

L’ensemble est beau, très esthétique et dépaysant, idéal pour une première approche du pays. Un carnet de voyage destiné aux adolescents et qui peut inspirer les enseignants dans la réalisation d’un carnet de route dans le cadre d’un voyage scolaire.

« Carnet d’Amérique » de Jean-Luc Bertini, éditions Bulles de Savon, à partir de 10 ans, 64 pages, 16,90 €, octobre 2015.

« Une journée parfaite » de Danny Parker et Freya Blackwood, comme dans un rêve…
« Ultimes : ce que les grands ont dit juste avant de mourir » de Philippe Nassif, le dernier souffle de vie
Le Barbu
Le Barbu voit le jour à Avignon. Après une formation d'historien-épigraphiste il devient professeur d'histoire-géogaphie. Parallèlement il professionnalise sa passion pour la musique. Il est dj-producteur-organisateur et résident permanent du Batofar et de l'Alimentation Générale. Issu de la culture "Block Party Afro Américaine", Le Barbu, sous le pseudo de Mosca Verde, a retourné les dancefloors de nombreuses salles parisiennes, ainsi qu'en France et en Europe. Il est un des spécialistes français du Moombahton et de Globalbass. Actuellement il travaille sur un projet rock-folk avec sa compagne, et poursuit quelques travaux d'écriture. Il a rejoint la rédaction de TLC à l'automne 2012 en tant que chroniqueur musique-société-littérature.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *