Livres

Histoire de Qu de Lucie Wu, une éducation sentimentale en Chine

06 mars 2012 | PAR Yaël Hirsch

Publié aux « Lectures amoureuses » de la Musardine, « Histoire de Qu » de Lucie Wu retrace les premiers émois à la fois sexuels et amoureux d’un jeune-homme dans le Pékin de la fin des années 1980. Un texte passionnant, aussi bien pour son style sensuel et joyeux que pour le dépaysement étrangement proche que constitue une éducation sexuelle chinoise.

Qu Wensheng est un étudiant simple qui traverse calmement les transformations que connaît son pays à la fin des années 1980. Tranquillement, il se prépare à devenir prof. D’une nature très sensuelle, il quitte la glaçante et superbe LIlin pour découvrir les plaisirs du sexe avec la généreuse Fangzu. Il finit par quitter cette gentille fille qui se donne sans compter et jure à profusion, à grand renfort de « Tsao ». C’est pour la grande passion de la versatile Yan Yan qu’il quitte sa première maîtresse. Versatile, travaillant à temps partiel dans une agence de voyage, Yan Yan est un peu folle, un peu perverse, très fine cuisinière et elle rend Qu complétement fou. Elle finit par le quitter pour faire un mariage blanc avec un vieil américain et part vivre aux États-Unis. Qu a du mal à s’en remettre, mais finit par retrouver par l’entremise de sa mère la douce et simple Muci, camarade de classa dans l’enfance et qu’il décide de rendre heureuse…

Superbement écrit, bouillonnant de goût pour la vie et les femmes, cette escapade de Lucie Wu dans la peau d’un jeune-homme est absolument passionnante. Vu par le prisme de ce jeune-homme, le mélange de tradition et de modernité, de rigidité politique et de liberté sexuelle dans une Chine en mutation  est absolument déroutant. Et en même temps, les réactions de Wu nous sont proches, familières. A lire son histoire, on parvient parfaitement, par la porte des plaisirs, à entrer dans son univers. « Histoire de Qu » est à la fois un beau roman érotique et un merveilleux roman, tout court.

Lucie Wu, Histoire de Qu, « Lectures amouresues », La Musardine, 256 p., 9.70 euros. Sortie le 16 février 2012.

Grâce, Delphine Bertholon plonge une famille décomposée dans le suspense
Folk-Rock et protest songs, Dylan s’expose à la Cité de la Musique
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *