Fictions

Le journal de Jules Rimet, fondateur de la coupe du monde de football en 1930

Le journal de Jules Rimet, fondateur de la coupe du monde de football en 1930

04 mai 2014 | PAR Jean-Paul Fourmont

Yves Rimet est le petit fils de Jules Rimet qui fonda la coupe du monde en 1930.Il publie le journal de Jules Rimet avec le concours de Renaud Leblond journaliste. Tous les deux ont cofondé le prix Jules Rimet.

[rating=5]

QUI EST JULES RIMET
Jules Rimet a crée le club de football du red star à Saint Ouen, prés de Paris en 1897 qui a connu ses heures de gloires.
Jules Rimet est licencié en droit et catholique et fonda un journal « la revue « qui fusionna avec le journal catholique » le sillon » de Marc Sangnier, d’inspiration catholique sociale.
Il se comporte avec vaillance pendant la grande guerre et invente « le télémire » un appareil d’évaluation des distances.
Il devient président de la fédération de football international la FIFA et sous son impulsion, la coupe du monde est crée le 26 mai 1928.
Il décède le 15 octobre 1956.

LE JOURNAL DE JULES RIMET
Le journal de Jules Rimet est le récit d’une formidable épopée.
Avec précision, le père du mondial nous fait vivre les premières coupes du monde.
Il raconte sa traversée en paquebot pour l’Uruguay en 1930, les matches à Rome, quatre ans plus tard au coté d’un Mussolini figé et muet ou encore cette finale perdue par les brésiliens à RIO en 1950 qui crucifie tout un peuple, et le laisse » seul dans la foule, bousculé de tous cotés ».
Ce texte rare est accompagné d’archives inédites qui témoignent avec force du projet humaniste qui animait Jules Rimet.
Le football est comme trait d’union entre les peuples, qui permet le dépassement des différences sociales.
Jules Rimet enfant de haute Saône, fils d’épicier venu tenter sa chance à Paris a nourrit sa vie, un rêve, faire du football, un » moyen de compréhension et d’amitié entre toutes les jeunes du monde.
Il fut le premier président de la fédération française de football.
Il est inconnu en France, et est une icône au brésil.
Longtemps, la coupe du monde a porté son nom « coupe Jules Rimet », il a organisé les cinq premières coupes du monde de 1930 à 1954.
Il n’avait pas la même vision du sport que Pierre de Coubertin.
Nous sommes loin du football à la manière du PSG.
Il estime que l’amateurisme est un obstacle à une universalité pacifique, et avait pour conséquence de faire du sport « une chapelle fermée ».
Bien entendu, depuis cette époque, les choses ont évoluées
Un témoignage émouvant et instructif qui pourrait être utile pour les commentaires de certains journalistes sportifs.

Le journal de Jules Rimet, Renaud Leblond avec la participation d’Yvet Rimet, éditions First, mai 2014, 180 pages, 9,95 euros.

vsiuel : couverture du livre

Kamerad Jacquot de Claude Charles Chaix
La revue de web de la semaine
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *