Fictions

Hello, Broadway ! Une Histoire de la comédie musicale américaine

Hello, Broadway ! Une Histoire de la comédie musicale américaine

20 novembre 2017 | PAR Jean-Christophe Mary


« Show Boat, My Fair Lady, West Side Story Godspell, » « Jesus Christ Superstar » « Grease »…. Patrick Niedo nous entraine le monde fascinant de la comédie musicale américaine.

Lorsque l’on évoque le nom de Broadway vient à tout de suite l’esprit l’image de New York, ses frontons de théâtres aux lumières étincelantes, ses revues de music-hall éclatantes, ses puissantes séquences dansées et chantées. Dans cet ouvrage très bien documenté Patrick Niedo rappelle que la grande époque de la comédie musicale américaine se situe entre 1919 et 1957. Un « musical » est un mélange de vaudeville, de burlesque et de comédie, liant numéros musicaux au music-hall. Si le genre s’est aujourd’hui considérablement développé partout en Europe et cartonne depuis une quinzaine d’années en France, la grande période se situe entre les deux guerres mondiales. Patrick Niedo, le spécialiste de la comédie musicale en France nous raconte tout ça. On y apprend que Broadway devient un « quartier » avec l’apparition des premiers théâtres autour de la 42eme rue avec les imposants Olympia, Victoria ou Republic, le rôle qu’ont joué les « Big Five «, les cinq piliers fondateur du genre (Jérôme Kern, Irving Berling, George Gershwin, Richard Rodgers et Cole Porter), que l’âge d’or du musical (1927-1943) illustré par la création de « Show Boat » et « Jazz Singer » en 1927 sont en résonnance avec la grande dépression.
L’âge d’Or évoque donc les best sellers « On The Town », « The King and I » , « Kiss me Kate », « La Mélodie du Bonheur », « Hello Dolly ! « My Fair Lady » et « West Side Story » les flop mais aussi la guerre « This is the Army » , le racisme « South Pacific ». On découvre que durant les 70’s Broadway traverse une crise d’identité, le public a du mal à venir aux shows. Le renouveau viendra avec le virage rock amorcé avec « Hair » et confirmé avec des shows enlevés tels que « Godspell, » « Jesus Christ Superstar » ou « Grease ». On trouvera un historique de la comédie musicale, la présentation des oeuvres les plus marquantes de ce genre ainsi que des éléments intéressant sur le Broadway d’aujourd’hui avec des chiffres à faire tourner la tête : si le coût d’un musical est évalué entre 12 ou et 20 millions de dollars, vous apprendrez que13,2 millions de billets ont été vendus pour la saison 2016-2017 pour un chiffre d’affaire global de 1, 449 milliards avec 12 milliards de retombées pour le commerce (dépense de productions, hôtels, restaurants souvenirs..)
Comme le dit l’auteur : « Les mots industrie et artistique semblent antinomiques mais ils représentent ce qu’est Boroadway de nos jours : un catalyseurs de talents de toutes sortes dont les savoirs faire font penser à des manufactures ultra spécialisées ».
Un livre très intéressant aussi parce qu’il restitue les événements dans le contexte de leur époque, l’histoire de NYC, la crise de 1929, l’Amérique en guerre . Affiches, programmes, pochettes de vinyles, et photos d’époque illustrent l’ouvrage. On souligne la clarté des informations données et surtout le découpage historique du livre qui permet d’aller directement à un sujet précis. Pour tous les aficionados de comédies musicales, voilà un ouvrage à ranger au rayon des indispensables. Un cadeau idéal pour les fêtes.

Jean-Christophe Mary

Editions Ipanema
16 €.

L’Agenda culture de la semaine du 20 novembre
Une chanteuse égyptienne arrêtée pour « incitation à la débauche »
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *