Fictions
« Certains coeurs lâchent pour trois fois rien », un roman de survie et plus par Gilles Paris

« Certains coeurs lâchent pour trois fois rien », un roman de survie et plus par Gilles Paris

01 avril 2021 | PAR Yaël Hirsch

L’attaché de presse et auteur de huit romans dont L’été des Lucioles et Autobiographie d’une courgette (adapté en film à succès en 2016) propose un nouvel ouvrage à fleur de peau où il revient sur ses crises de vie et sur ce qu’il aime. Certains cœurs lâchent pour trois fois rien est un  inventaire touchant et authentique. 

Huit romans écrits et huit dépressions jalonnent la vie de l’auteur-narrateur qui va raconter avec sincérité ses moments d’internement à Montpellier, ses tentatives de suicide qui sont comme des appels à la survie, ses rapports de violence avec son père, difficile avec sa mère, plus tendres avec sa sœur et absolus avec son compagnon, Laurent. Le livre commence avec une Lettre au père à l’ancienne, à la Kafka, et se place au moment même où la mère nonagénaire est morte de la covid. Dès lors l’inventaire dira tout, du plus sombre moment au calme de tout en institution aux excès flamboyants, de la pratique du sport à outrance, des drogues, dont la plus dire est : l’écriture.

Même si Gilles Paris fait très vite le calcul : à chaque nouveau roman, une plongée en apnée, quand il liste le sel de la vie, l’écriture en constitue les deux bords incontournables. Epaulé et compris par Laurent, il écrit, encore et encore, espérant que chaque dépression soit la dernière pour que les pages s’envolent. Avançant de manière plus thématique que chronologique dans ce récit qui prend aux tripes, l’auteur nous emmène dans son monde, à sa rencontre, un voyage très humain et très pur. Un livre courageux, qui témoigne également de l’immense force que confère l’appétit de vie, y compris chez celles et ceux qui souffrent de dépression : ce sont peut-être eux qui la chérissent le plus cette vie qui se trouve soudainement et régulièrement coupée, sans saveur et sans joie. Certains cœurs lâchent pour trois fois rien, mais pas ceux de celles et ceux qui se battent et qu’on remercie. 

Gilles Paris, Certains coeurs lâchent pour trois fois rien,  Flammarion, 220 p., 18 euros. Sortie le 27/01/2021.
visuel : couverture du livre. 

 

Agenda vernissage de la semaine du 1 avril
Dua Lipa chantera en Facebook live pour soutenir l’occupation des théâtres
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture