Fictions

« Bleak House » de Charles Dickens : La Maison d’Âpre-Vent

« Bleak House » de Charles Dickens : La Maison d’Âpre-Vent

02 juillet 2018 | PAR Julien Coquet

Publié juste après David Copperfield, Bleak House est aussi un autre roman incroyable de Charles Dickens.

Bleak House (autrefois traduit par « La Maison d’Âpre-Vent »), c’est le roman de l’après David Copperfield où Dickens avouait avoir déjà tout dit. Que dire après une telle somme ? Comment se relever après un tel succès public et critique ? Pourtant, entre 1852 et 1853, Bleak House paraît en forme de feuilletons : Folio nous propose ici une réédition de ce grand et gros roman (un peu moins de 1500 pages tout de même) avec une préface d’Aurélien Bellanger.

Roman de la justice, Bleak House relate, entre autres, l’éprouvant procès et affaire d’héritage connue sous le nom de Jarndyce et Jarndyce. Le parallèle est simple : le livre débute par un épais brouillard d’une densité telle qu’il est impossible de voir plus loin que le bout de son nez, comme dans cette affaire judiciaire qui s’éternise, devenue si compliquée que plus personne n’y comprend rien. A partir de ce procès, Dickens tisse une toile reliant tous les personnages issus des différentes classes sociales de la société victorienne. Mais, comme l’explique Aurélien Bellanger, ce roman marque un tournant dans l’œuvre de Dickens car l’auteur anglais s’éloigne ici du roman picaresque pour adopter un point de vue global : « le paysage, humain ou naturel, remontera à la première place, et le monde, pris dans ce piège optique, en conservera toujours une nature ambiguë et visqueuse ».

Bleak House, Charles Dickens, Folio Classique, 1472 pages, 14,90 €

Avignon OFF 2018 : « Duras – Pivot / Apostrophes », la passion des mots mise en scène
Sandy Arzur : « Avec To See Or Not To See, il n’y a plus d’opposition entre le divertissement et l’intellectuel »
Julien Coquet

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *