Essais
« Retrouver l’aube » de Jean-Claude Ameisen

« Retrouver l’aube » de Jean-Claude Ameisen

30 décembre 2014 | PAR Jean-Christophe Mary

Chaque samedi à 11h à 12h sur France Inter, Jean Claude Ameisen, médecin, chercheur et président du Comité consultatif national d’éthique. propose un voyage à la découverte d’un univers. Aujourd’hui il nous propose un voyage à l’origine de notre civilisation, au cœur de ces mondes disparus qui nous ont donné naissance.

[rating=4]

retrouver l'aubeAprès le succès de ses deux premiers volumes « Les battements du temps » et « Je t’offrirai des spectacles admirables » voici le troisième opus
« Retrouver l’aube ». Jean Claude Ameisen s’intéresse cette fois-ci à nos origines, à cette multitude de vestiges qui nous ramènent au fond des âges :
Les mondes disparus qui nous ont donné naissance. Il faut écouter Jean Claude Ameisen. Et puis il faut le lire, ensuite. Une voix et une plume qui nous emmènent loin, sur les chemins du savoir, où la connaissance flirte avec la poésie. Pour les gens curieux qui veulent, avec Ameisen, écouter les échos des premiers temps du monde, voilà la vulgarisation à son meilleur.
Là ce sont des empreintes de pas d’il y a 800 000 ans qui apparaissent soudain sous une pluie battante. Ici une lignée humaine inconnue révèlée par l’étude d’un minuscule fragment d’os trouvé dans une caverne. La musique du vent dans les monuments de pierre, et le chant des flûtes et des rhombes, il y a plus de 35 000 ans. C’est aussi le chant de la baleine qui parcourt les océans ou l’appel de la chauve-souris dans la nuit, dont l’écho dessine les contours du monde ou encore le chant qu’apprend l’oiseau avant de naître.
Retrouver la lumière de l’aube, en nous et autour de nous. Et la redonner en partage. Voilà ce que propose cet ouvrage foisonnant d’érudition où se mêle l’émotion et la raison, les arts et la science. Un merveilleux voyage au long cours pour remonter le temps de notre bien commun : l’humanité.

Jean Claude Ameisen, Retrouver l’aube, Sur les épaules de Darwin, tome 3, éditions les liens qui libérent, 448 p.,50 €. Sortie le 25 novembre 2015
visuel : couverture du livre

[Best of 2014] Les 20 albums de l’année
« Assassin’s Creed Rogue » au banc d’essai
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture