Essais

Faire Danser les gens : les mémoires du musicien de l’ombre, Fred Rister

Faire Danser les gens : les mémoires du musicien de l’ombre, Fred Rister

29 octobre 2018 | PAR Yaël Hirsch

Génie des coulisses des hits de David Guetta et de tubes des Black Eted Pea, Fred Rister se livre dans une autobiographie simple et directe chez Séguier.

[rating =4]

Peu de gens connaissent Fred Riester et pourtant, il est à l’origine de nombreux tubes planétaires. Qui eut dit qu’un jeune homme de Malo-les-Bains que ses parents destinaient à être coiffeur se retrouverait devant un jour  à New-York pour de gros enjeux sur les droits de « You gotta feeling »?

Dans un livre modeste, limpide et habité presque plus par ceux avec qui il a collaboré que par son propre ego, le musicien de l’ombre livre un récit autobiographique touchant, pudique et mesuré. Un texte tendu où l’on entend l’amour et la mise au service de la musique, aussi bien qu’une grande force de vie après avoir fait face à neuf  cancers. Un livre sobre et qui éclaire les coulisses de tubes qui nous font tous danser.

Fred Riester, Faire danser les gens, Séguier, 168 p., 18 euros. Sortie le 18 octobre 2018.

Visuel : couverture du livre

« Gueule de nuit » : Régine livre ses mémoires immédiates
Polaris ou la nuit de Circé, enquête, dessin et érotisme
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *