BD

Polaris ou la nuit de Circé, enquête, dessin et érotisme

Polaris ou la nuit de Circé, enquête, dessin et érotisme

29 octobre 2018 | PAR Yaël Hirsch

Enquête très graphique sur un meurtre qui a eu lieu dans un cercle libertin, Polaris ou la nuit de Circé de Fabien Vehlmann et Gwen de Bonneval vous emmène sur des sentiers interdits.

[rating=4]

Après leur projet de revue numérique produite par Arte, Professeur Cyclope, Fabien Vehlmann et Gwen de Bonneval se retrouvent chez Delcourt pour un thriller graphique et fantasmatique. La mystérieuse héroïne de le BD, Jeanne est double : policière le jour et libertine la nuit. Une enquête sur un meurtre dans le cercle Circé (Chambre d’invention et de réglementation de chimères érotiques) l’emmène vers un étrange mélange des genres..

Souvent plus onirique qu’érotique, ce bel album est un exercice de style qui propose au lecteur de passer derrière certaines portes closes. Très vite on perd ou l’on s’indiffère du fil de l’enquête pour se laisser hypnotiser par les lignes et les courbes et les yeux étranges de l’enquêtrice. Une expérience d’encre, de fantasme et de papier.

Fabien Vehlmann et Gwen de Bonneval, Polaris ou la nuit de Circé, Delcourt/Mirages, 160 p., 19,99 euros.

Visuel : couverture du livre

Faire Danser les gens : les mémoires du musicien de l’ombre, Fred Rister
Mariage bouffe à Liège
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *