Essais
« Gueule de nuit » : Régine livre ses mémoires immédiates

« Gueule de nuit » : Régine livre ses mémoires immédiates

29 octobre 2018 | PAR Yaël Hirsch

A l’heure où pas mal de copains ne sont plus, la Reine de la nuit parisienne, Régine, se livre à un exercice de mémoire tout en énergie de battante.

[rating=3]

Tout commence par une préface de Pierre Palmade, frontispice tendre de ce livre de souvenirs. Puis Régine prend le relais et parle de leur rencontre, du travail exigeant ensemble aux Folies Bergères. La deuxième figure évoquée est celle de Johnny Hallyday que Régine a pris sous son aile quand il s’appelait encore Jean-Paul Smet. Un chapitre très vivant, où la tristesse semble sublimée et où Régine fait même une jolie révélation pour les fans.

Ce n’est qu’après que la Reine de la Nuit se met au centre de son écriture pour faire le portait d’une amoureuse de la vie qui a échappé aux rafles, d’une amie fidèle mais parfois trahie, d’une artiste à ses heures et d’une femme d’affaires talentueuse. Beaucoup de choses se conjuguent au passé dans ce livre qui n’est pourtant jamais nostalgique et où l’on lit et l’on sent l’inaliénable capacité de réinvention de l’auteure. Des mémoires qui se conjuguent en présent, donc et n’oublient pas de laisser un grand voile de mystère sur la grande Zoa

Régine, Gueule de nuit, Flammarion, 256 p., Sortie le 7/11/2018.

 

Régine, Gueule de nuit, Albin Michel,

Haegue Yang, Nedko Solakov et Erik Dietman, trois artistes exilés jouent avec les temps et les couleurs à La Panacée
Faire Danser les gens : les mémoires du musicien de l’ombre, Fred Rister
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture