Essais
« 50 nuances de pub » : Philippe Gadel revient avec émotion sur 50 campagnes marquantes

« 50 nuances de pub » : Philippe Gadel revient avec émotion sur 50 campagnes marquantes

16 juillet 2014 | PAR Yaël Hirsch

Pour fêter ses 50 ans, le publicitaire passionné Philippe Gadel (TBWA, JumpFrance et désormais PhilippeGadel&co) revient sur 50 campagnes qui lui semblent les plus marquantes dans l’histoire de la publicité depuis un demi-siècle. Une analyse personnelle est éclairante, publiée chez l’Harmattan.

[rating=3]

50-50 50 nuances de pubAlors qu’il estime avoir l’âge de cette discipline complexe et élégante qu’est la campagne publicitaire, Philippe Gadel part donc du principe qu’il a pu suivre en direct la mise en oeuvre et la publication de concepts marquants. Son ouvrage oscille donc entre le témoignage et l’analyse, ce qui ne fait que l’enrichir.

Ainsi, il nous rappelle avec un détachement très universitaire le point d’attaque de chaque décennie, à commencer par les années 1960 qui prend un élan de créativité inégalé grâce à la télévision, au basculement numérique des années 2000, en passant par l’imaginaire itinérant des années 1970, l’audace anti-crise des années 1980, et la lutte contre la méfiance des années 1990.

Mais il s’implique personnellement et émotionnellement dans la description de chaque campagne pour décrire ses effets. La promesse, le point fort, et la mise en exergue de l’attribut du produit est toujours explicité. Et l’émotion ne fait que renforcer la démonstration sur les qualités de chaque campagne.

Il est important de noter que Philippe Gadel se concentre sur des campagnes américaines et françaises, que pour les années 2000 il évoque plutôt les concepts et peu les dispositifs numériques mis en place et que, malgré les screenshots généreusement proposés par l’édition du livre, on aimerait beaucoup une version interactive du livre pour pouvoir suivre les vidéos en direct sur youtube…

Une précieuse et belle Bible personnelle sur le meilleur des campagnes publicitaires.

Philippe Gadel, 50/50 ou 50 nuances de pub, L’Harmattan, 246 p., juin 2014, 28.50 euros.

Shelle Rose Charvet explique le « Plein pouvoir des mots »
[Critique] « FastLife » : Thomas Ngijol et l’odyssée décapante d’un loser pathétique
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture