Beaux-Livres
Les variations numériques de David Hockney

Les variations numériques de David Hockney

02 mars 2020 | PAR Laetitia Larralde

En collaboration avec Taschen, l’artiste anglais David Hockney propose une sélection de ses dessins numériques. L’occasion de le retrouver avec un médium contemporain.

En 2009, David Hockney commence à dessiner sur son iPhone. Pas besoin de sortir de son lit ni même d’avoir de la lumière ou des outils, son doigt et son smartphone sont tout ce qu’il lui faut pour saisir ses impressions matinales. Pour ses premiers dessins de la journée, l’artiste d’aujourd’hui 83 ans reste dans l’observation. La fenêtre de sa chambre à Bridlington, East Yorkshire, les levers de soleil, les fleurs en vase et les toits voisins sont les quatre variations qui composent le livre, instants éphémères et toujours changeants.

Classée par ordre chronologique, la sélection de 120 images retrace la pratique du dessin numérique sur trois ans de l’artiste. On voit au fur et à mesure le style évoluer et les détails augmenter, notamment au moment du passage de l’iPhone à l’iPad et à l’utilisation du stylet. La palette de couleurs reste celle de Hockney, vive et joyeuse, et au fil des pages on se rend compte qu’il revient vers le style de ses peintures, à mesure qu’il s’approprie l’outil. Mais cela ne signifie pas que l’artiste reproduit ses peintures en numérique. Au contraire, il conserve les caractéristiques de l’outil, telles que la transparence ou les bords plus ou moins flous du trait, pour une image créée dans un dialogue entre l’auteur et son outil.

La création sur un support numérique pose la question de l’œuvre originale, et ce d’autant plus pour un peintre. Le fichier numérique est-il cette œuvre originale, et si on le possède, a-t-on les droits de son impression ? Hockney a associé le support de création et l’image en exposant ses dessins sur des IPhone dans une galerie. Le téléphone remplace la toile, mais l’objet « tableau » est reconstitué. Ici, Taschen répond à la question en produisant une édition limitée très grand format ainsi que quatre Editions d’art à 250 exemplaires chacune signées par Hockney. Le livre devient ainsi un livre d’artiste et la diffusion de l’œuvre est maîtrisée.

My window est un recueil d’impressions fugaces créées avec un outil dédié à l’immatériel. Au-delà des images, est-on en train de regarder l’évolution future de la peinture ?

David Hockney. My Window
Relié sous coffret de luxe, 38,5 x 50 cm, 248 pages, € 1.750 le livre seul, Taschen

Visuels © Taschen
www.taschen.com

Christos Papadopoulos et Alessandro Sciarroni ouvrent le festival Artdanthé
La Nuit, toutes les marionnettes ne sont pas grises… (c’est plutôt l’inverse, même)
Laetitia Larralde
Architecte d'intérieur de formation, auteure de bande dessinée (Tambour battant, le Cri du Magouillat...)et fan absolue du Japon. Certains disent qu'un jour, je resterai là-bas... J'écris sur la bande dessinée, les expositions, et tout ce qui a trait au Japon. www.instagram.com/laetitiaillustration/

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *