Beaux-Livres
« L’art du cinéma » : Une luxueuse traversée de l’histoire du 7ème art en 1000 films par Jean-Michel Frodon

« L’art du cinéma » : Une luxueuse traversée de l’histoire du 7ème art en 1000 films par Jean-Michel Frodon

19 décembre 2014 | PAR Yaël Hirsch

Critique de cinéma opérant actuellement sur Slate et ancien directeur des Cahiers du Cinéma, Jean-Michel Frodon excelle dans ce qu’il aime le plus : raconter le cinéma et son importance pour nos sociétés. Chez Citadelles & Mazenod, il le fait en grand, avec un luxueux coffret de 624 pages et 700 illustrations où plus de 100 ans de cinéma s’exposent et se disent en 1000 films. Un morceau de choix.

[rating=5]

S’ouvrant en couverture sur une photo sensuelle et élégante emblématique du cinéma de Wong Kar Wai, L’Art du Cinéma est une traversée de l’histoire du 7ème art à travers les films et l’œil du critique Jean-Michel Frodon.

La première chose qui frappe est évidemment le volume imposant et la majesté d’un format absolument luxueux. Pour la forme, tout est absolument parfait et les 700 images du livre forment un film à part, absolument enchanteur.Et le fond est à la hauteur de cette enveloppe exceptionnelle!

Très marqué par les cinémas français et américains, mais également fasciné par l’Asie, le critique a sa manière percutante et passionnante de raconter le Cinéma et son importance dans nos sociétés : à le lire on saisit non seulement les enjeux techniques et esthétiques de cet art, mais également son rôle politique dans le rayonnement et l’expression des caractéristiques de certaines nations, mais aussi les ponts qu’il crée  dès ses premiers temps entre ces nations.

Au fil d’un parcours où la narration générale est émaillée de commentaires précis de photos de tournages, certaines très célèbres, d’autres mots connues, on en apprend à chaque page (saviez vous que la première vedette de cinéma était danoise ou que le péplum a été créé dans l’Italie de Mussolini?) dans un tourbillon bien organisé des cinémas du monde. Expressionnisme Allemand, Film noir, Bollywood, Nouvelle vague, Nouvel Hollywood se succèdent, à la fois foisonnants et clairs dans leurs enjeux, reflets d’un monde qui change extrêmement vite et qui se retrouve à la fin du 20ème siècle tout entier (les 5 continents) attaché à la production et la diffusion de films.

La vision est à la fois réellement universelle (on en apprend beaucoup sur le cinéma japonais, la naissance de la critique de film..) et personnel (certains cinéastes sont réévalués, les icônes de JM Frodon prennent un peu plus de place et le critique n’hésite pas à pointer vers certaines faiblesses de films considérés comme des chefs d’œuvre). Le tout dirigé vers la recherche de ce qu’une cinématographie, c’est à dire un ensemble de créations cinématographiques peut bien dire d’un pays ou d’une région du monde.

Mais le ton n’est jamais définitif et JM Frodon aime poser des questions  (qu’est ce qu’un auteur ?) ainsi que certaines analyses très originales (Quel lien entre le burlesque et la transformation  que connaît l’Amérique de Rossevelt), dans un ouvrage à la fois sensuel (photogrammes, larges pages, papier glacé, polices douces, photos larges et magnifiques) et intellectuel.

Aussi magnifique que passionnant, L’art du cinéma est un « Beau Livre » au sens le plus essentiel du terme, qui passionnera autant les cinéphiles, les bibliophiles et les esthètes. Un très très joli cadeau de fêtes.

Jean-Michel Frodon, L’Art du cinéma, Citadelle et Mazenod, 624 p., 700 illustrations, 25.5 x32 cm, 205 euros. Septembre 2014. 205 euros.

Sommaire
Les débuts
Invention du cinématographe, découverte du cinéma.
Un nouveau monde.
Figures fondatrices : inventeurs, vedettes et réalisateurs.
La montée en puissance d’Hollywood (1914-1927).
En France, la guerre et la paix.
Ombres et lumières allemandes.
La Révolution soviétique.

Le règne du cinéma
Hollywood en pleine gloire.
Demi-Teintes françaises.
Eclats d’Europe.
Trois géants asiatiques.

Basculement moderne
Hollywood, âge d’or et crépuscule : guerres, crises et ruptures.
Hollywood, âge d’or et crépuscule : des Films et des hommes.
L’Italie survivante et féconde.
La Nouvelle Vague, une révolution française.
Une traînée de poudre à travers le monde.
Le nouvel Hollywood.

La planète cinéma change de forme
A l’Est, du nouveau.
Frémissements globalisés.
Ruissellement français.
Hollywood change de siècle.

visuel : couverture du livre

« Les Françaises au XXème siècle » de Dominique Missika
Gagnez 2 vinyles de la seconde compile du label Entreprise
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture