Beaux-Livres
Catalogue de l’exposition Ex Africa : la source africaine avec Philippe Dagen

Catalogue de l’exposition Ex Africa : la source africaine avec Philippe Dagen

05 décembre 2021 | PAR Yaël Hirsch

Publié chez Gallimard à l’occasion de l’exposition Ex Africa qui s’est déroulée ce printemps au Musée du Quai Branly (lire notre article), le catalogue organisé par le critique d’art Philippe Dagen donne plus de surface à cet évènement qui propose de penser l’impact de l’art africain ancien et nouveau sur la création moderne et contemporaine. 

Un catalogue en trois parties 

Sous son joli graphisme qui signale l’avant-garde, Ex Africa propose trois partie : d’abord – et c’est le morceau de bravoure – les réponses de 23 plasticiens contemporains (aussi bien Orlan, Sarkis, Alberola que Kader Attia, Calixte Dakpogan ou Théo Mercier) à une brève série de questions sur l’impact de l’art africain sur leur création. Puis une série d’essais signés Philippe Dagen, Emmanuel Kasarhérou (préface) et Bachir Diagne déroulent le fil rouge de la source africaine, avant d’être invités à revisiter l’exposition dans des pages thématiques avec de belles photos  des œuvres. 

Une réflexion originale qui n’a pas peur de poser les questions qui fâchent

Des pistes de réflexions importantes sont posées dans cet ouvrage qui réévalue – et a-t-on envie de dire : révolutionne – le rapport de l’art contemporain aux arts africains. La source est affirmée par la grande majorité des plasticiens mobilisés en début d’ouvrage : « Ils ne sont pas entrés dans mon œuvre », dit Kader Attia, « Ils sont entrés dans toutes les œuvres de l’art contemporain et ce depuis l’art moderne » (p. 19). Et il est beaucoup question de restitutions dans ces pages, aussi bien dans les essais que dans le questionnaire envoyé aux artistes. Contre toute attente, les positions sont diverses sur cette question. Même s’il est important de reconnaître ce qui s’est passé, il y a une vraie foi en ce qui est en train de se produire en Afrique, et un pari sur l’avenir plutôt qu’un regard obsessionnel sur le passé… Ce qui est assez étonnant ! 

Un ouvrage riche, qui prolonge parfaitement l’exposition en renouvelant nos regards sur les arts d’Afrique. 

Ex Africa, Coédition Gallimard/Musée du quai Branly-Jacques Chirac, Édition publiée sous la direction de Philippe Dagen, 256 pages + 8 p. hors texte, ill., sous couverture décorée, 192 x 256 mm sortie le 04-02-2021.
visuel : couverture du livre

Transmusicales : les 43èmes rugissants
Ken Follet : L’histoire en mouvement
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture