BD

Le secret de l’éther n°1 d’Alex Alice

Le secret de l’éther n°1 d’Alex Alice

08 juin 2014 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

51FeJln7NBL._AA160_N°1: Le Château des Etoiles

1868, Claire s’envole en montgolfière testant un détecteur à éther mais, en plein ciel, le choc provoqué dépasse toutes ses attentes et la jeune femme disparait mystérieusement laissant son mari, Archibald, et son fils Séraphin éplorés. Un an après, ils reçoivent une mystérieuse lettre: le journal de bord de Claire a été retrouvé en Bavière, voici le père et le fils conviés du roi Ludwig, le souverain de la Bavière qui a la réputation d’être fou….

Alex Alice est un jeune dessinateur et scénariste français brillant qui, outre le Troisième Testament (voir notre article sur JVLIVS III? La révélation 2) , a déjà scénarisé une BD de Tomb Raider, Dark Aeons, ainsi que la série Siegfried (chez Dargaud), où il est à la fois au scénario et au dessin. Il se lance ici dans un projet inédit et assez fascinant, une BD entre science et fiction autour de l’éther, substance au combien magique puisque, d’après Descartes, elle a des effets sur la trajectoire des planètes, pour Newton, elle peut véhiculer la lumière ou encore la force électro-magnétique…

Cette publication atypique s’inspire des romans feuilletons à l’ancienne qui faisaient fureur au début des années 1900. Mais c’est cette fois sous forme de bande dessinée en trois épisodes que fonctionne ce feuilleton passionnant qui nous fait voyager dans l’histoire et la science du XIXème siècle avec un graphisme superbe, une intrigue captivante et des personnages attachants en particulier le jeune Séraphin. La suite est à dévorer sous peu à raison d’un épisode par mois.

Editions Rue de Sèvres – date de parution: 14 mai 2014 – 24 pages – 2,95 euros – visuels (c): Editions Rue de Sèvres

« Comme un chant d’espérance », les confessions d’un Jean d’Ormesson mystique
Conflit des intermittents, l’Etat nomme un médiateur
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *