Cinema

Vincent Lindon en médecin touchant dans la Permission de Minuit

Vincent Lindon en médecin touchant dans la Permission de Minuit

16 février 2011 | PAR Yaël Hirsch

La réalisatrice de « Carnages » (2002) et « Cavaliers seuls » (2008, co-réalisatrice avec Jean Rochefort), Delphine Gleize, propose un film poétique sur la relation d’un médecin passionné et d’un adolescent de 13 ans atteint du Xeroderma Pigmentosum, une maladie orpheline incurable où la lumière provoque des mutations d’ADN qui limitent considérablement l’espérance de vie… Un beau film qui révèle le tout jeune Quentin Challal.

David (Vincent Lindon, absolument parfait) est chirurgien et professeur de dermatologie, spécialiste des « enfants de la lune », ces patients atteints de Xeroderma Pigmentosum, une maladie qui leur interdit formellement de s’exposer à la lumière sous peine de voir leurs cellules dégénérer et des cellules cancéreuses se former. La plupart de ces enfants ne vivent pas au-dessus de 20 ans. Il entretient une relations quasi-paternelle avec Romain (surprenant Quentin Challal),  pour lequel il a établi le diagnostic, alors que le petit avait deux ans. Vivant la nuit, et sortant couvert d’une combinaison hermétique, Romain commence sa crise d’adolescence à l’âge de 13 ans et est très attaché à David, puisque son père a fui devant la lourde responsabilité que représente un enfant aussi malade. Mais juste au moment ou Romain échange ses premiers baisers, David doit quitter son poste pour exercer de hautes fonctions à l’OMS, à Genève. Une remplaçante (Emmanuelle Devos, jouant toujours le même rôle) hante déjà les couloirs de l’hôpital. David a bien du mal à dire à Romain qu’il va devoir le quitter…

Dialogues parfaits, psychologie juste, accents poétiques à l’image du titre et deux grands comédiens respectivement de 50 et 13 ans, « La Permission de minuit » traite avec délicatesse un sujet sensible. Un joli film, dans la lignée de « Ceux qui restent » d’Anne Le Ny (2007), à découvrir en salles le 2 mars prochain.

« La Permission de Minuit », de Delphine Gleize, avec Vincent Lindon, Quentin Challal, Emmanuelle Devos, Caroline Proust, Nathalie Boutefeu, Laurent Capelluto, France, 1h50, 2010. Sortie le 2 mars 2011.

Infos pratiques

Le repas des fauves met collabos et resistants à table
Zut, concert exceptionnel 10 ans avec invités surprises à l’Olympia le 27 février !
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *