Cinema
Vera dreams of the sea, drame social réussi dans le Kosovo actuel, vu à l’Arras Film Festival 2021 

Vera dreams of the sea, drame social réussi dans le Kosovo actuel, vu à l’Arras Film Festival 2021 

21 novembre 2021 | PAR Geoffrey Nabavian

Un drame engagé aux partis-pris de réalisation jouant surtout sur la sensibilité, en Compétition pour l’Atlas d’or au dernier Festival du Film européen d’Arras.

Dans le Kosovo actuel, Vera voit son mari se suicider. Renommé et respecté de son vivant, il laisse en mourant sa femme se confronter toute seule à un monde de corruption, compliqué de surcroît par un aspect patriarcal prononcé.

La qualité centrale de ce film signé par la réalisatrice Kaltrina Krasniqi est qu’il paraît s’attacher, avant tout, à mettre les outils cinématographiques qu’il emploie au service de son personnage central, de son héroïne. La mise en scène semble vouloir s’employer avant toutes choses à traduire les sentiments qu’elle éprouve, et sa sensibilité : scènes intimistes pas trop appuyées, photographie au gris un tout petit peu esthétique qui sait rester dans le réalisme… Tout le contexte social décrit surgit donc non pas de séquences exagérément démonstratives, mais des situations que traverse, à l’écran, cette femme volontaire avec peu de cartes en main. Situations peintes de façon très humaine, juste, et avec un point de vue personnel.

Ce côté spécifique donne sa valeur particulière à l’histoire ici décrite, qui donne à suivre des faits qu’on a souvent vus dans d’autres films. Et l’interprétation de Teuta Ajdini Jegeni, toute en sensibilité intérieure, fonctionne très bien avec la réalisation. De la même manière, c’est davantage son visage buté mais lumineux tout de même, envers et contre tout, qui rend sensible le climat patriarcal qui règne dans la société du Kosovo actuel décrite ici.

S’il frappe un peu moins qu’Hive, autre film du Kosovo – signé par la réalisatrice Blerta Basholli – récompensé par l’Antigone d’or au terme du Festival du Cinéma Méditerranéen – ou Cinemed – à Montpellier, édition 2021, qui peignait une femme dans un climat infernal avec une terrible humanité, Vera dreams of the sea est néanmoins porteur d’un talent personnel, qui permet à celle qui le dirige d’entraîner son spectateur dans le récit qu’elle raconte, conté sous forme de fragments de vie tous assez intenses.

Vera dreams of the sea a été présenté en Compétition pour l’Atlas d’or au Festival du Film européen d’Arras, édition 2021.

*

Visuel : affiche du film

Miracle, ambitieux et subtil labyrinthe en Compétition à l’Arras Film Festival 2021
Un samedi au festival des Œillades à Albi !
Geoffrey Nabavian
Parallèlement à ses études littéraires : prépa Lettres (hypokhâgne et khâgne) / Master 2 de Littératures françaises à Paris IV-Sorbonne, avec Mention Bien, Geoffrey Nabavian a suivi des formations dans la culture et l’art. Quatre ans de formation de comédien (Conservatoires, Cours Florent, stages avec Célie Pauthe, François Verret, Stanislas Nordey, Sandrine Lanno) ; stage avec Geneviève Dichamp et le Théâtre A. Dumas de Saint-Germain (rédacteur, aide programmation et relations extérieures) ; stage avec la compagnie théâtrale Ultima Chamada (Paris) : assistant mise en scène (Pour un oui ou pour un non, création 2013), chargé de communication et de production internationale. Il a rédigé deux mémoires, l'un sur la violence des spectacles à succès lors des Festivals d'Avignon 2010 à 2012, l'autre sur les adaptations anti-cinématographiques de textes littéraires français tournées par Danièle Huillet et Jean-Marie Straub. Il écrit désormais comme journaliste sur le théâtre contemporain et le cinéma, avec un goût pour faire découvrir des artistes moins connus du grand public. A ce titre, il couvre les festivals de Cannes, d'Avignon, et aussi l'Etrange Festival, les Francophonies en Limousin, l'Arras Film Festival. CONTACT : [email protected] / https://twitter.com/geoffreynabavia

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture