Séries

United States of Tara : future série culte?

04 juin 2010 | PAR Geraldine Pioud

Depuis le 13 mai dernier, Canal + diffuse chaque jeudi soir (juste après la saison inédite en France de Desperate Housewives) la première saison d’une série qui a tout le potentiel d’une future série culte : United States of Tara, avec, dans le rôle principal, l’actrice australienne Toni Collette, que l’on a pu voir, entre autre, dans Little Miss Sunshine; à la production, l’immense Steven Spielberg, et au scénario l’incroyable Diablo Cody, couronnée par l’Oscar du meilleur scénario de comédie pour Juno.

Tara est une mère de deux adolescents ; son mari est un homme charmant (John Corbett, vu dans Sex and the City); et son boulot lui plaît énormément. Sauf que Tara a un petit souci qui lui gâche son quotidien : elle souffre d’un trouble dissociatif de l’identité. Selon les événements elle devient Buck (gars macho et imposant), Alice (mère au foyer trop parfaite) ou T. (l’adolescente délurée). En arrêtant ses médicaments, Tara et sa famille savaient que les multiples alters risquaient de refaire leur apparition. Tous ont pris le risque, et vivent donc au quotidien avec une épouse et une mère bien étrange! Chaque personnalité apporte son lot de satisfactions et de déconvenues, donnant lieu à des situations loufoques dignes des grandes comédies de boulevard. Même si le pilote et les deux épisodes suivants mettent du temps à se mettre en place (les auteurs explorent les personnalités de Tara et le spectateur doit s’habituer aux différents univers), le reste de la saison est absolument jouissif, osé et pertinent : des surprises de taille et quelques indices sur le passé de Tara. Mais vous n’en saurez pas plus!

Pour Toni Collette, United States of Tara est un vrai cadeau dans sa carrière d’actrice. Son visage se métamorphose littéralement selon les alters qu’elle interprète, et sa façon d’incarner tous ses personnages est absolument bluffante : une performance artistique qui lui a déjà valu l’Emmy Award de la meilleure actrice dans une série comique en 2009 et le Golden Globe de la meilleure actrice dans une série télévisée musicale ou comique en 2010! Autour d’elle une famille attachante, presque normale : une adolescente révoltée, un garçon qui a ses premiers émois amoureux, un mari ultra compréhensif et une soeur un peu trop envahissante. Sauf qu’avec les multiples personnalités de Tara, le quotidien n’est jamais ce qu’il devrait être. Dans la première saison les faits se tiennent assez simplement. Mais dès la deuxième saison, toute la complexité des relations humaines fera surface avec audace et cruauté. Dès lors se met en place un processus scénaristique qui décortique toutes les problématiques liées à la quête d’identité, et aucun personnage ne sera épargné. Le point fort de la saison 2 est la définition précise des caractères et de la psychologie de chacun. Les relations qu’ils entretiennent entre eux vont évoluer, et de nouveaux duos amoureux vont se former. La saison 1 de United States of Tara traitait avec gentillesse et compassion ses personnages, alors que la saison 2 les bouscule et les pousse à l’extrême. C’est souvent ainsi que l’on reconnaît une série culte : dans la capacité qu’elle a à se renouveler au fil des saisons tout en conservant l’essentiel.

United States of Tara, avec : Toni Collette, John Corbett, Keir Gilchrist… et les alters!
Série créée en 2009. 2 saisons, 12 épisodes. Format : 26mn
Première diffusion en France le 13 mai 2010
Première diffusion aux U.S.A. le 18 janvier 2009

La station métro Durock
Alina Orlova, la chanteuse espiègle de l’Est
Geraldine Pioud

One thought on “United States of Tara : future série culte?”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *