Séries
Tokyo vice, une série américano-japonaise pleine de rebondissements sur la presse et la mafia japonaise

Tokyo vice, une série américano-japonaise pleine de rebondissements sur la presse et la mafia japonaise

28 octobre 2022 | PAR Ilan Lévy


Tirée d’une histoire vraie, la série Tokyo vice relate l’épopée du premier journaliste étranger embauché dans un journal japonais et devenu spécialiste, jusqu’à risquer sa vie, des yakuzas.

Une histoire incroyable

Parti de son Missouri natal au grand désespoir de ses parents, Jake (Joshua pour sa famille) Adelstein part s’installer au Japon. Après un concours difficile, il devient le premier journaliste occidental à intégrer la rédaction du très prestigieux journal Meicho Shimbun en 1999.
Dans ce pays figé par les traditions, lui, le gajiin (étranger) va devenir le héros presque malgré lui d’une épopée mémorable : la mise en lumière du monde des yakuzas (la mafia japonaise) aux codes d’honneur très strict.
A son arrivée, le journal reprend les communiqués de presse de la police intégralement, cette dernière cherchant le plus souvent à maquiller les meurtres en suicide afin d’éviter toute vague.
Dans son journal aux millions de lecteur, il va, au péril de sa vie, remettre en cause la hiérarchie et l’ordre bien établi pour dénoncer la mainmise des yakuzas sur la vie des Japonais.

…mais vraie

Il s’avère que toute cette histoire est vraie, que Jake Edelstein a bien existé et qu’il habite toujours au Japon. Dès son arrivée au journal on lui a demandé « est-ce vrai que les Juifs dominent le monde ? »
Il a bien vécu au cœur du système yakuza qui a beaucoup perdu de puissance depuis quelques années, car le gouvernement a fait passer une loi contre eux en 2011. Il a suivi toutes ces enquêtes où les policiers ne voient pas les meurtres.
Les personnages qui le renseignent dans la police ont bien existé.
La série a juste inventé le jeune yakuza qui devient son ami et l’escort girl américaine Samantha.
La série a aussi pris quelques libertés avec la réalité de l’histoire pour la pimenter, mais le fond reste proche de la vérité.

Une série à couper le souffle

Menée tambour battant avec beaucoup de suspense, la série permet de découvrir la vie au Japon, ses traditions, son ordre social figé, cette société d’hommes d’où seules quelques femmes émergent.
Produite par Michael Mann, à qui l’ont doit notamment Heat, qui réalise le premier épisode à ne pas rater, la série maintient le spectateur en haleine dans chacun de ses épisodes : course poursuite la nuit, rencontres avec la mafia japonaise, complicité de la police, violence.
Tous les ingrédients d’une série efficace sont au rendez-vous en attendant la saison 2

Ilan Levy
Tokyo Vice
Canal +
8 épisodes de 50 minutes

La jeune fille et la nuit, une adaptation en série d’un roman à succès de Guillaume Musso
José Martinez prend la direction du Ballet de l’Opéra de Paris
Ilan Lévy

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture
Registration