Séries

Le marché des séries télé américaines en France, éléments d’analyse

Le marché des séries télé américaines en France, éléments d’analyse

20 septembre 2011 | PAR Philippe Lesaffre

Canal + diffuse, le 22 septembre, le début de la saison 1 de « The Event », un feuilleton mettant une conspiration qui implique le président des Etats-Unis et un groupe de détenus étranges. Mais la série, sans audience convenable sur NBC, n’a pas été renouvelée outre-Atlantique. Et ce n’est guère la première fois que des fictions, qui n’ont pas marché aux Etats-Unis, sont quand même diffusées en France. Pourquoi ? Comment se déroule l’acquisition des séries importés en France ?

TF1 diffuse depuis le 17 septembre l’unique saison de la série américaine « Los Angeles, police judiciaire ». Créée en 2010, la fiction policière a été… annulée en mai 2011 au bout d’une saison aux Etats-Unis (sur NBC). Canal + a importé la série « The Event », un feuilleton – doux mélange de « 24 heures chrono », « Fringe » et « Lost » – non-renouvelé par son diffuseur, la chaîne NBC. La chaîne câblée Orange Ciné Happy devrait diffuser au mois d’octobre prochain la sitcom de l’ex-Friends Matthew Perry… qui n’a pas tenu plus de neuf épisodes en début d’année, outre-Atlantique (sur ABC).

Les feuilletons annulées aux Etats-Unis au bout de quelques épisodes ne font pas partie de la majorité des séries importées en France. Mais tout de même… Pourquoi les grandes chaînes françaises achètent-elles des séries qui ne marchent guère aux Etats-Unis ?

Tout simplement parce qu’elles ne savent pas encore si la série en question va fonctionner ou pas : « L’acquisition des séries américaines par les chaînes françaises a lieu avant même la diffusion américaine de la série », explique Laurence Doury, docteur en science de l’information et auteure de « Décoder les séries télévisées« . « Les directeurs d’acquisition des chaînes visionnent les épisodes lors d’un marché annuel qui se déroule en mai de chaque année à Los Angeles », précise-t-elle.

« Il leur faut acheter LA bonne série qui va leur assurer de fortes audiences. Les chaînes de télévision françaises prennent donc des risques lors de chaque achat de série américaine », explique cette universitaire.

 » Les chaînes françaises spéculent sur l’absence du sens critique du public »

TF1, par exemple, achète, en 2010, une série d’espionnage, « Undercovers ». Or, le feuilleton ne fait pas long feu, à la rentrée 2010/2011, outre-Atlantique. Et son créateur J.J. Abrams reconnait, après coup, son échec… Pourtant, la Une diffuse cette fiction. « Il faut bien remplir sa grille des programmes », sourit un scénariste français qui préfère garder son anonymat. « Certaines séries télévisées qui n’ont pas marché aux États-Unis peuvent intéresser le public français », précise Laurence Doury.

Le scénariste, à l’origine d’une série sur Canal +, se montre moins tendre : « Les chaînes françaises spéculent sur l’absence de sens critique du public. On connaît l’adage hollywoodien selon lequel aucun producteur n’a jamais fait faillite pour avoir sous-estimé le public »,glisse-t-il. Et la majorité des téléspectateurs n’auraient « aucune idée de ce qui marche ou pas outre-Atlantique. Ils restent convaincus que les séries américaines sont géniales par nature, comme le serait le cinéma américain, estime le scénariste. Or, dans les deux cas, c’est faux. »

Pas de miracle, toutefois, pour « Undercovers »… La Une déprogramme, en mai 2011, cette pâle copie d’ « Alias » (aussi créée par J.J. Abrams), au bout de quatre épisodes. Faute d’audience, comme toujours…

Portraits photos royaux à la Basilique Saint-Denis
Gagnez 5 pièces de lingerie Maidenform
Philippe Lesaffre

One thought on “Le marché des séries télé américaines en France, éléments d’analyse”

Commentaire(s)

  • bibi

    Une fois de plus les scénaristes français se trompent de combat. Préfèreriez vous que l’on revienne à l’époque où les séries us étaient diffusées 3 ans àprés leur diffusion us. Elles n’auraient alors plus aucune audience ne france téléchargement oblige. Parier sur une série sur un synopsis c’est exactement comme cela que la tv devrait fonctionner sur les séries françaises aussi. Sans demander 36 réécritures stériles. Plutot que de critiquer les préachats us demandez en autant la qualité des séries françaises augmentera peut etre…

    septembre 29, 2011 at 9 h 35 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *