Cinema
Never Let Me Go : une question de don de soi

Never Let Me Go : une question de don de soi

28 février 2011 | PAR Geraldine Pioud

Adapté du best-seller de Kazuo Ishiguro, « Never Let me Go » est un film mystérieux, dérangeant, intelligent, qui apporte de nombreuses questions sans apporter aucune réponse. Et si vous n’avez pas lu le roman éponyme (« Auprès de moi toujours » pour le titre français), vous ne pourrez qu’être surpris par l’étrange et douloureux destin de ces jeunes pensionnaires.

Synopsis : « Depuis l’enfance, Kathy, Ruth et Tommy sont les pensionnaires d’une école en apparence idyllique, une institution coupée du monde où seuls comptent leur éducation et leur bien-être. Devenus jeunes adultes, leur vie bascule : ils découvrent un inquiétant secret qui va bouleverser jusqu’à leurs amours, leur amitié, leur perception de tout ce qu’ils ont vécu jusqu’à présent. »

Carey Mulligan (déjà formidable dans Une éducation), Andrew Garfield (révélé dans Boy A) et Keira Knightley (récemment vu dans Last Night) incarnent un trio de jeunes gens dont le destin est, et le mot est faible, hors du commun. Programmés en quelques sortes dès la naissance, les trois amis devront trouver en eux d’inimaginables ressources afin d’accepter l’inacceptable. En dire plus serait brouiller le travail du réalisateur, Mark Romanek, qui amène son histoire avec délicatesse, sans pincette mais avec élégance et un soupçon de provocation. Le scénario évite les banalités moralisatrices tout en mettant en perspective les problématiques liées au « sacrifice » de ces jeunes gens.

Parfois en décalage avec une certaine contemporanéité, décors et costumes permettant au film de ne pas se situer dans un espace-temps très défini, et ce même si l’on sait à peu près quand et où se déroule l’histoire. Les comédiens, comme ensorcelés, transportent le doute et l’espoir, la joie et la tristesse, et souvent une forme très perturbante de renoncement. La beauté du geste n’effacera jamais une des questions que pose Never Let Me Go :  jusqu’où les Hommes sont-ils prêts à aller pour satisfaire leur désir d’éternité?


Never Let Me Go – Bande-Annonce / Trailer #1 [VO|HD]
envoyé par Lyricis. – Regardez plus de films, séries et bandes annonces.

Never Let Me Go, de Mark Romanek, avec Carey Mulligan, Andrew Garfield, Keira Knightley, Isobel Meikle-Small
États-Unis / Grande-Bretagne, 1h43, Drame / Romance
En salles le 2 mars 2011

Infos pratiques

Gagnez 3X2 places pour le Sacre du printemps interprété par le COGE le 29 mars dans le Grand Amphithéâtre de Paris-Dauphine
Gagnez 10×2 places pour la Soirée OH OUI! le samedi 19 mars 2011
Geraldine Pioud

4 thoughts on “Never Let Me Go : une question de don de soi”

Commentaire(s)

  • Avela Guilloux

    Le roman d’Ishiguro fait partie de ceux qui m’ont le plus bouleversée ces dernières années, je suis très contente que l’adaptation soit réussie

    février 28, 2011 at 20 h 58 min
  • Géraldine Pioud

    C’est un film beau et émouvant… qui m’a donné envie de me jeter sur le livre!

    février 28, 2011 at 21 h 15 min
  • claire

    Une magnifique réflexion sur notre rapport à la mort… et un film bouleversant de justesse et de cruauté

    mars 21, 2011 at 10 h 46 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture