Cinema

2 mois après : Roman Polanski sort de prison mais demeure assigné à résidence

26 novembre 2009 | PAR Yaël Hirsch

4,5 millions de francs suisses (3 millions d’euros). C’est la caution que les juges du tribunal pénal fédéral helvète ont demandé pour laisser le réalisateur Roman Polanski sortir de prison, trois mois après son arrestation. D’ici peu Polanski devrait donc respirer à l’air libre avant 10 jours, mais il demeure néanmoins assigné à résidence…

C’est le 26 septembre dernier que le cinéaste avait été arrêté pour une affaire de mœurs remontant à 1978 alors qu’il se rendait au Festival de Zurich. L’accusant d’avoir violé une jeune fille de 13 ans (Polanski a reconnu la liaison, jamais le viol), la justice américaine a demandé son extradition, à la fin du mois d’octobre.
Finalement, mercredi 25 novembre, le tribunal pénal fédéral suisse a fixé la caution du cinéaste à 4,5 millions de francs suisses. Si le  département fédéral de la Justice suisse ne fait pas appel d’ici dix jours, Polanski sortira de prison et sera assigné à résidence, sous contrôle électronique.

Alice in Chains: trois inédits acoustiques
soirée techno sur le Batofar samedi soir
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *