Cinema
Les sorties cinéma du mercredi 2 mars

Les sorties cinéma du mercredi 2 mars

01 mars 2011 | PAR Floriane Gillette

Cette semaine une quinzaine de films sortent sur nos écrans, de quoi ravir les amateurs de frissons, d’action et de romantisme, sans oublier le décalé avec Paul l’extraterrestre et les documentaires particulièrement à l’honneur cette semaine.

Source AFP :

La permission de minuit (1h50) – Delphine Gleize- avec Vincent Lindon et Emmanuelle Devos

Le dermatologue David, passionné par son métier, est très attaché à ses jeunes patients atteints d’une déficience génétique qui leur interdit la lumière du jour. Avec l' »enfant de la lune » Romain, 13 ans, qu’il suit depuis la petite enfance, ce lien est quasi-paternel. Quand David reçoit une promotion qu’il n’attendait plus, il doit l’annoncer à ce patient devenu si proche…

 

 

Never let me go (1h43) – Mark Romanek – avec Keira Knightley et Carey Mulligan

Kathy, Ruth et Tommy ont grandi dans un pensionnat anglais trop parfait pour être vrai. Dans cette institution coupée du monde, seul compte leur éducation et leur santé. Devenus adultes, leur vie bascule et un terrible secret est révélé, bouleversant leurs liens et leurs perspectives de vie. Adaptation du best-seller « Auprès de moi toujours » de Kazuo Ishiguro, cette fable s’appuie sur la science-fiction pour explorer la fragilité humaine.

 

 

Le Bal des Menteurs (1h56) – Daniel Leconte – (documentaire)

L’affaire clearstream ou l’affrontement entre deux mâles du monde politique à la veille de la présidentielle de 2007. D’un côté Dominique de Villepin, prévenu, de l’autre Nicolas Sarkozy, partie civile. Entre les deux, tous les ingrédients d’un grand thriller : listings informatiques truqués, services secrets, juge manipulé, presse à l’affût, enveloppes anonymes, corbeau… On se croirait chez Le Carré, on est chez les tordus.

 

 

Sans identité (1h50) – Jaume Collet-Serra- avec Liam Neeson, Diane Kruger

Adapté d’un roman de Didier van Cauwelaert (« Hors de moi »), un thriller sur fond d’amnésie. Victime d’un accident de la circulation alors qu’il se trouve à Berlin, le Dr Martin Harris émerge du coma pour constater que ni son épouse, ni son entourage ne le reconnaissent. En revanche, un autre médecin, se présentant sous la même identité, semble très proche d’elle et il se retrouve pris dans un règlement de comptes mortel.

 

 

Winter’s Bone (1h40)- Debra Granik- avec Jennifer Lawrence, John Hawkes

Depuis la disparition de son père, Dolly, une adolescente de dix-sept ans, est responsable de ses jeunes frère et soeur et de leur mère handicapée. Situation qui devient intenable quand elle apprend que son père, en plus d’être un trafiquant de drogue, a autrefois hypothéqué la petite maison familiale avant de disparaître tout à fait… La jeune fille doit absolument le retrouver – ou prouver qu’il est mort – pour que sa famille puisse conserver sa maison. En se lançant à sa recherche, elle se retrouve mêlée à la pègre locale qui ne souhaite pas la voir déterrer le passé. Un polar âpre dans le vieux sud déprimé des oubliés.

 

Avant l’aube (1h44) – Raphaël Jacoulot – avec Jean-Pierre Bacri, Syvie Testud et Vincent Rottiers

Frédéric travaille dans un grand hôtel à la montagne. Un soir de neige, un homme disparaît du fait d’un accident causé par le fils de la maison et camouflé par le patron. Pour le protéger et préserver l’homme qui l’a pris sous sa coupe, Frédéric se tait. A moins que cette affection ne vise qu’à s’assurer de son silence. Un thriller dont l’enquête est conduite par Testud.

 

 

Faster (1h38) –  Phil Joanou – avec Dwayne Johnson, Billy Bob Thornton

Après dix ans en prison, Driver sort avec une seule idée en tête, venger la mort de son frère tué pendant le braquage de banque qui l’a conduit derrière les barreaux. Mais il se retrouve traqué par un flic sur le point de prendre sa retraite et par un redoutable tueur à gages. Du danger de remuer le passé…

 

 

 

Indices -( 1h21) – Vincent Glenn – (documentaire)

Comment remplacer le PIB, produit intérieur brut, qui reste le principal indicateur de richesse utilisé dans les médias, par les économistes, les journalistes et les politiques. Que recouvre-t-il et surtout que cache-t-il du bonheur, du confort de vie, des misères et des catastrophes qui touchent les nations. Une enquête au pays des aberrations.

 

 

Paul (1h42) – Greg Mottola – avec Sigourney Weaver, Seth Rogen, Jason Bateman

Depuis plus dune soixantaine d’années, Paul, un extraterrestre, vit sur terre et collabore avec le gouvernement américain. Il se cache à l’abri des regards dans une base militaire ultra secrète… Après lui avoir soutiré toutes les informations intéressantes sur la vie extra-terrestre, le gouvernement américain décide de s’en débarrasser.

 

 

Le Roman de ma femme (1h40) – T. Djamshed Usmonov- avec Léa Seydoux, Olivier Gourmet, Gilles Cohen

Paul disparaît subitement, laissant derrière lui sa femme, Eve, et des dettes énormes. Alors que la police ouvre une enquête, Eve reçoit le soutien de Maître Chollet, un avocat ami de son mari, qui laide à remonter la pente et rachète ses dettes. Ils deviennent proches, au point dattirer sur eux les soupçons de la police.

 

 

Sale temps pour les pêcheurs (1h40)- Alvaro Brechner- avec Gary Piquer, Jouko Ahola

Le « Prince » Orsini entraîne Jacob, son protégé et ancien champion du monde de lutte, dans un défi de trop. Santa Maria, calme bourgade perdue quelque part en Uruguay, ne sera plus jamais la même.

 

 

 

Une pure affaire (1h28)- Alexandre Coffre avec François Damiens, Pascale Arbillot

David a la quarantaine. Il est marié à Christine depuis longtemps. Ils ont deux enfants avec qui la communication se fait de plus en plus rare. Professionnellement, David n’est jamais devenu le grand avocat associé d’un cabinet de renom qu’il rêvait d’être, mais plutôt un simple gratte-papier qui excelle dans les tâches les plus rébarbatives. Un soir de Noël, il décide de changer le cours de sa vie.

 

 

Le Voleur de lumière (1h16) – Aktan Arym Kubat- avec Aktan Arym Kubat

Dans un village perdu au milieu des montagnes, « Monsieur Lumière » entretient les lignes, trafique parfois les compteurs pour venir en aide aux plus démunis. Coeur ouvert et généreux, il ne leur apporte pas seulement lélectricité : il écoute, conseille, conforte les peines et tempère les disputes conjugales de ces villageois oubliés par la civilisation moderne.

« Dominos and Butterflies », un jeu entre collision, mécanique et illusion au théâtre de la Bastille
Les Monstroplantes contre le Dr Larsen, interview d’un Super-héros
Floriane Gillette

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture